Ecomnews - Adds
Pau : L’Agglomération s’engage dans une démarche inédite de production d’énergie à partir des eaux usées
Par Redaction publié le 09 SEPT 2021 à 09:29
La Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées (64) a confié l’exploitation de l’unité de dépollution des eaux usées de Lescar et la construction d’unités de méthanisation et de méthanation au groupement mené par SUEZ et composé de Storengy (filiale d’ENGIE), Egis, Sogea/Vinci et Camborde Architectes. Le contrat, d’un chiffre d’affaires cumulé de 79 millions d’euros, débutera le 1er janvier 2022 pour une durée de 17 ans, avec deux années de travaux.

La Communauté d’Agglomération Pau Béarn Pyrénées (64) porte une politique environnementale volontariste et ambitionne d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2040.

Elle entend favoriser la production d’énergies renouvelables et œuvre activement à l’émergence d’une filière hydrogène.

Dans le cadre d’une démarche inédite, l’unité de dépollution des eaux usées de Lescar joue désormais un rôle clé dans le dispositif local d’adaptation au changement climatique.

Elle devient une véritable « station de production d’énergies et de ressources » issues des eaux usées : une « Biofactory » développant 10 ressources et énergies vertes dans une démarche de synergies fortes avec les infrastructures environnantes du site Cap Ecologia.

Un projet de territoire ambitieux, intégré à un environnement unique, le site Cap Ecologia

L’unité de dépollution des eaux usées est connectée avec les infrastructures du site environnemental Cap Ecologia : l’unité de valorisation énergétique des ordures ménagères de Valorbéarn, le réseau de chaleur urbain et la future centrale de production d’électricité photovoltaïque qui se développera sur le site réhabilité de l’ancien centre de stockage de déchets.

Evolutif, le projet pourra répondre à de nouveaux besoins en hydrogène vert sur le territoire permettant de développer une mobilité bas carbone et d’alimenter en chaleur de futures installations (cultures maraichères ou ferme d’aquaponie).

La prévention des nuisances constituera une avancée pour le site Cap Ecologia. Une combinaison de technologies avancées de traitement de l’air est ainsi développée afin de prévenir tout risque d’odeurs.

Le caractère naturel du site est renforcé par des alignements d’arbres qui le structurent, l’implantation d’un bosquet école (micro-forêt) et d’une prairie fleurie. Ils contribuent à la préservation de la biodiversité du site (corridor végétal) et au soutien des ambitions environnementales et pédagogiques de Cap Ecologia.

Une installation pionnière pour la production de 10 énergies et ressources

L’unité de dépollution devient une installation de production d’énergies vertes et de ressources, à partir des eaux usées et du CO2. Dans une logique de développement durable et d’économie circulaire en circuit court, elle produira localement : biométhane, méthane de synthèse, Biochar (valorisable énergétiquement par ValorBéarn ou en compostage pour l’amendement agricole), chaleur, électricité, engrais azoté, oxygène, hydrogène vert, eau réutilisée, cultures maraîchères. Parallèlement, des procédés sobres en énergie seront mis en œuvre et l’installation produira plus d’énergie qu’elle n’en consomme : unité de dépollution des eaux usées à énergie positive.

Cette vitrine environnementale s’inscrit dans un projet de territoire ambitieux et consolide la filière hydrogène à Pau tout en créant de l’emploi local pérenne.

Le projet comprend deux premières technologiques mondiales qui permettront d’augmenter considérablement la quantité de biométhane produit par la nouvelle unité de méthanisation.

© Photo : Spectrum

Ecomnews - Adds