Ecomnews - Adds
Le port de Bayonne se modernise pour 10 millions d’euros
Par Redaction publié le 15 SEPT 2021 à 10:07
La Région Nouvelle-Aquitaine, propriétaire du port de Bayonne poursuit les travaux de restructuration avec une troisième et dernière tranche sur le quai Gommès.

Propriétaire du port de Bayonne, la Région Nouvelle-Aquitaine en a confié, depuis 2009, la gestion à la chambre de commerce et d’industrie Bayonne Pays Basque. La CCI assure ainsi l'aménagement, l'entretien, l'exploitation, le développement des outillages publics, la gestion des terre-pleins et hangars, la mise en œuvre et le financement du dragage, le remorquage, l'entretien et le développement des voies ferrées.

La gestion des infrastructures portuaires (entretien et création) est une des missions de la Région. Elle vise à offrir aux entreprises implantées les meilleures conditions de gestion et d’accroissement de leur trafic et favorise l’installation de nouvelles sociétés.

Depuis 2014, la Région a donc impulsé une stratégie globale de développement industriel et commercial du port en programmant une série de travaux.

Pour développer la compétitivité du port, la Région a lancé une opération de restructuration des 3 quais de Blancpignon. Trois phases de travaux ont été nécessaires pour améliorer les capacités des quais. Deux ont déjà été réalisées.

Elles ont permis de créer un alignement du linéaire d’accostage sur l’ensemble des trois ouvrages, générant ainsi une surface d’environ 10 000m² de terre-plein supplémentaire.

Dans le cadre du plan France Relance, l’Etat a accordé à la Région une subvention de 4.79 M€ pour financer les études de reconstruction du quai Gommès, troisième et dernière tranche de l’opération de restructuration de la zone portuaire de Blancpignon.

Cette dernière tranche de travaux intègre une approche de développement durable forte

Une restructuration en profondeur pour développer l'accessibilité et favoriser les échanges sur Bayonne !

Le port de Bayonne en chiffres clés :

  • 150 millions d'investissements publics en cinq ans
  • 1000 bateaux accueillis chaque année
  • 100 % des sables dragués sont clapés en zone côtière
  • 2.28 millions de tonnes de trafic
Ecomnews - Adds