Ecomnews - Adds
Arles Crau Camargue Montagnette : Comment valoriser les pratiques responsables ?
Par Maneval Laurie publié le 13 NOV 2018 à 09:00
Pour la deuxième année consécutive, la Communauté d’agglomération Arles Crau Camargue Montagnette (ACCM) a participé au salon So Eko qui s’est tenu le 8 novembre au Parc Chanot à Marseille. Cette troisième édition des achats responsables organisée par la Chambre régionale des entreprises sociales et solidaires de Provence-Alpes-Côte d’Azur avait vocation à répondre aux enjeux sociétaux et à présenter des nouvelles solutions pour favoriser le développement économique et l’insertion professionnelle.

La troisième édition de So Eko a attiré, le 8 novembre dans les travées du Parc Chanot, près d’un millier d’acheteurs potentiels qu’il s’agisse d’organismes publics ou d’entreprises à la rencontre d’une centaine d’exposants présents au salon de l’achat socialement responsable.

Sur place, exposants et visiteurs étant animés par la volonté de bâtir un modèle économique privilégiant désormais la préservation de l’environnement, la biodiversité mais également l’inclusivité et la solidarité.

La Communauté d’agglomération d’Arles Crau Camargue Montagnette (ACCM) avait fait le déplacement pour participer à cette journée rythmée par des conférences et des rendez-vous d’affaires b to b. Avec à ses côtés sur son stand, quatre acteurs de l’économie sociale et solidaire qui œuvrent quotidiennement sur le terrain.

?id=SDp2o8krulZwzZGqhyI8vnwjg53sn9Kn

Quatre acteurs de l’ESS sur le terrain engagés dans une démarche éthique et humaine

L’Association des Marais du Vigueirat, a vocation à valoriser une zone de 1 200 ha entre Arles et Port Saint Louis du Rhône. « Nous protégeons la biodiversité et sommes présents sur le salon pour présenter notre démarche éthique et humaine.

En 2019, nous allons mettre l’accent sur les séminaires d’entreprise. Nous sommes en mesure d’accueillir jusqu’à 200 personnes dans un cadre atypique et proposer, après les réunions, une visite guidée du site, une promenade à cheval », explique Sophie Disset, chargée du tourisme de groupe au sein de l’association.

Pour entretenir cet espace naturel, l’association propose depuis dix ans des chantiers d’insertion professionnelle. « Nous proposons un contrat de sept mois renouvelable à des personnes en situation de précarité sociale et professionnelle. Cela leur permet de reprendre confiance, nous les aidons à lever les freins à l’emploi », complète Brigitte Fuss, coordinatrice insertion aux Marais du Vigueirat.

?id=OU5AwtqnhEqITXMXgQQIFPrrgyihvSM2

Sophie Disset et Brigitte Fuss - Marais du Vigueirat

Autour du cheval

A Tarascon, l’Association de chevaux de traits d’unions sociales (Actus) propose à quatorze personnes éloignées de l’emploi de se remettre en selle en participant à des opérations au centre desquelles se trouve une relation unique avec le cheval.

« Nous travaillons sur des projets de développement tels que transformation du fumier de cheval en ferment. Nous proposons également des services de débroussaillement, des activités touristiques. Le cheval aide les personnes à se structurer car elles doivent l’apprivoiser. Cette relation joue sur les émotions et permet de se redécouvrir », explique Marie Piles, chargée de projet au sein d’Actus.

ACCM engagé avec « Petit à Petit » sur la filière de valorisation des bio déchets

Arles Crau Camargue Montagnette accompagne le développement de ces chantiers en allouant des financements et participe à certains projets comme par exemple celui de la création d’une filière de traitement des bio déchets. Un projet, en cours de développement, porté par l’association Petit à Petit.

« ACCM est indirectement concernée par la collecte des bio déchets. Les restaurants auront bientôt l'obligation de trier leurs bio déchets.

Nous développons en parallèle un projet de cuisine collaborative en partenariat avec la Fondation Luma. Nous allons créer une Scic au printemps 2019 avec un chef, un commis et un volet économie sociale et solidaire », précise Anne Drillau, directrice de l’association arlésienne.

L’association Petit à Petit a d’ailleurs été primée sur le salon So Eko pour avoir mené à bien un programme de jardin partagé de 4000 m2 dans le quartier de Grifeuille.

?id=gTZjUVdnxUotPiBv4guBLPm1uQaBk476

Donner une nouvelle vie aux vêtements de seconde main, travailler sur la chaîne textile (blanchisserie, textile, repassage) et en parallèle accompagner près d’une vingtaine de personnes à construire un projet professionnel, constitue une des nombreuses missions de Tarascon Espace Emploi Famille (TEEF), une association qui propose un contrat de travail de 26 heures et qui vient d’ouvrir une deuxième boutique en Arles après celle de Tarascon.

« Nous collectons 125 tonnes par an de vêtements dans les conteneurs disposés sur la voie publique et nous travaillons également avec la Croix Rouge, le Secours Populaire et le Secours Catholique. Les vêtements sont customisés par des personnes en parcours d’insertion sociale adressées par le Plie et Pôle emploi », détaille Rodica Rapcea, directrice de TEEF, présente sur le stand ACCM.

La Communauté d’agglomération Arles Crau Camargue Montagnette accompagne également l’incubateur Inter-Made qui porte douze projets par an axés sur l’économie sociale et solidaire.

« Nous contractualisons avec des clauses d’insertion dans les marchés publics ou par le biais de conventions. Nous soutenons les entreprises de l’ESS en assurant par exemple la promotion de quatre d’entre elles (TEEF, Actus, Petit à Petit, AMV) fédérées sur notre stand. So Eko est le seul salon régional de l’achat responsable et nous avons à cœur de donner de la visibilité à ce secteur d’activité. C’est un secteur porteur de vraies valeurs, secteur où l’homme est au cœur de l’entreprise », souligne André Geyer, chargé de mission économie sociale et solidaire et économie circulaire et responsable au sein de la Communauté d’agglomération Arles Crau Camargue Montagnette.

Laurie Maneval en direct de Marseille

Ecomnews - Adds