Ecomnews - Adds
Bordeaux préside désormais la Communauté des villes Ariane après Séville. L’objectif avec ArianeGroup promouvoir l’excellence des savoirs faire dans le spatial
Par Fiona Urbain publié le 24 FEVR 2020 à 10:55
La Métropole de Bordeaux exerce la Présidence de la Communauté des Villes Ariane (CVA) en 2020, année prévue du premier lancement de la nouvelle Ariane 6.  La CVA rassemble les villes et entreprises européennes qui œuvrent à l’accès à l’espace. Son but est de sensibiliser le grand public à l’importance du secteur spatial et de partager les connaissances de l’industrie aérospatiale.

La Communauté des Villes Ariane regroupe 15 villes de 6 pays européens, 3 agences spatiales et 18 sites industriels. Créée en 1998 en tant qu’association à but non lucratif, la CVA permet de renforcer leur coopération, d’informer les élus locaux et les citoyens sur les activités spatiales en Europe, et de contribuer à la formation des futurs professionnels du secteur spatial.

Elle travaille sur plusieurs axes pour mettre en avant les bénéfices économiques, scientifiques et sociaux provenant des activités européennes de l’exploration de l’espace et les progrès technologiques des lanceurs.

?id=OscltCF5881dxnYX0QoMDvPiSc2C9r2E

Bordeaux, une légitimité pour porter les enjeux du spatial

L’histoire aéronautique de Bordeaux est bien connue, avec notamment la saga Dassault (avions d’affaire Falcon, avions de combat Ouragan, Rafale, Mystère et Mirage), mais son histoire spatiale l’est beaucoup moins. Elle remonte pourtant au 17ème siècle, avec la création de la Poudrerie Royale de Saint-Médard-en-Jalles.

Depuis les années 1960, des savoir-faire d’exception dans le domaine des lanceurs à propulsion solide, tant pour des programmes civils que militaires, se sont développés dans la métropole bordelaise.

À l’échelle de la métropole bordelaise, l’aéronautique et le spatial constituent la 1ère filière industrielle avec plus de 300 entreprises, environ 20 000 emplois et un chiffre d’affaires évalué à 2 milliards d’euros.

3ème bassin d’emploi français du secteur, Bordeaux Métropole dispose sur son territoire de :

  • 7 grands groupes industriels : ArianeGroup, Dassault Aviation / Dassault Falcon Services, Thales, Safran Ceramics, Daher, Sabena Technics et Stelia Aerospace.
  • Une implantation aéronautique militaire majeure : la Base Aérienne 106, la Direction de la Maintenance Aéronautique (DMAE) et AIA (Atelier Industriel de l’Air) de Floirac. L’Aéroparc, Opération d’Intérêt Métropolitain (OIM) de 400 ha dédiés aux industries aéronautiques, spatiales et de défense, qui créera 10 000 nouveaux emplois à horizon 2030.
  • Une politique de formation avec l’Institut de Maintenance aéronautique, l’Université de Bordeaux, l’Aérocampus Latresne et l’École d’Ingénieurs des Sciences Aérospatiales.

?id=SPW1A3fRCG9s92QkNWQ9bYLZnePBgXPz

Pour Bordeaux Métropole, cette présidence, émaillée de plus de 60 actions dédiées va se dérouler tout au long de l’année 2020, dans le cadre d’un programme ambitieux qui permettra à l’Europe de conserver l’indépendance de son accès à l’espace, dans un contexte de concurrence très exacerbée.

L’Europe spatiale représente 9 milliards d’euros de budget annuel, dont 5,5 milliards d’euros de l’Agence spatiale européenne, et 40 000 emplois directs dans l’industrie.

Ecomnews - Adds