Ecomnews - Adds
Tour de France : Une chance pour l'image et l'économie de la Côte d'Azur
Par Sanya Maignal publié le 22 AOÛT 2020 à 09:00
AGENDA
Date de début :
Date de fin :
Catégories :
Organisateur :
Lieu :
La plus grande course cycliste au monde part cette année de Nice, les 28, 29 et 30 août. La capitale azuréenne a investi dans cet événement sportif 3,5 millions d'euros. Les retombées pourront représenter quatre voire cinq fois la mise sans parler de la visibilité que le territoire aura dans le monde entier.

Pour la première fois depuis son existence le Tour de France retarde son départ et resserre le calendrier, la crise sanitaire oblige.

La plus grande course cycliste au monde commence cette année à Nice : les 28, 29 et 30 août.

Pour l'occasion la capitale azuréenne met ses plus belles parures : jaunes, blanches, vertes, à pois rouges...

Une opération, un événement sportif qui permettra à la Côte-d'Azur une visibilité et une communication encore plus importante indispensable en ces temps troubles pour préparer les saisons prochaines et réparer les dégâts liés au Covid 19.

3,5 millions d'euros pour être vu par plus de 350 millions de téléspectateurs du monde entier

" Le Tour de France coûte à la ville de Nice 3,5 millions d'euros. Mais l'enjeu vaut la chandelle. Chaque grande ville étape ou d'arrivée, sans parler de Paris, souhaite organiser un événement comme celui-ci, précise le Maire Christian Estrosi. Les retombées sont sur plusieurs années à venir. L'investissement sur les grandes politiques événementielles rapporte toujours de manière durable. Cet événement, qui est le plus important au plan planétaire, ne manquera pas de voir un impact positif. Les images de la ville et de la région seront diffusées dans le monde entier et attireront beaucoup de monde ".

Une politique événementielle, culturelle ou sportive, que Christian Estrosi compte continuer pour faire briller l'image du territoire.

Une politique saluée par les commerçants et restaurateurs de la ville. " Ça va être bénéfique pour les commerçants se réjouit Jean-Pierre Lellouche, Président de l'association des commerçants du vieux Nice. Nous jouons le jeu et nous avons installé dans les vitrines le kit Tour de France. En plus ça va être vu dans le monde entier et c'est important pour nous. "

" Les gens qui assisteront au départ du Tour de France pendant ces 3 jours vont être obligés de se restaurer et seront présents dans les rues, ajoute Jean-Luc Moulié-Welker, restaurateur, l'événement nous ramènera du monde".

?id=M0mQ1HU7oja2amBNgIZic9zqA4RJ74sh

Ticket d'entrée : 200 000 € pour une campagne de communication internationale

Si le coût d'accueil du Tour de France, 200 000 € pour les villes étapes, semble important, il ne faut pas perdre de vue que le retour sur cet investissement est également important.

« Le ticket d'entrée correspond à ce qu'on dépense tous les soirs pour l'hébergement hors les médias, précise Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France. Outre le retour en matière d'hébergement et restauration, les villes bénéficient d'une campagne de publicité internationale extraordinaire qui est offerte et que les collectivités ne pourraient pas se permettre ».

Sur certaines communes l'estimation des retombées est de 4 à 5 fois la mise de départ.

« Il s'agit d'argent qui va directement dans le territoire, dans l'économie locale et non pas dans les caisses des collectivités » souligne le Directeur du Tour de France.

?id=dcbS9gmScggCo444nCoNONuiVWLCcDD7

Campagne publicitaire hors norme

La force de la plus grande compétition cycliste au monde dépasse l'aspect sportif. Il s'agit d'un grand voyage, d'une grande et puissante campagne de communication. Cette année, les images des 30 départements traversés, des 35 villes départ et arrivée, les paysages seront vus dans 190 pays du monde sur 60 chaînes représentant 106 heures de diffusion.

L'absence de spectateurs sur le parcours, le peu de touristes qui ont passé les vacances en France repart, promet un suivi de la course via le petit écran encore plus important que habituellement.

Le retour sur investissement passe par la mise en valeur des territoires et du patrimoine vus de l'hélicoptère, accompagnés des commentaires sympathiques... C'est tout simplement une invitation, une incitation à venir et visiter ces belles régions de l'Hexagone.

Ecomnews - Adds