Ecomnews - Adds
Le tourisme : premier employeur des Alpes de Haute-Provence
Par Fiona Urbain publié le 22 AOÛT 2018 à 09:00
10% des emplois salariés du département sont directement liés à l'activité touristique (contre 7% en PACA et 4% en France). Au pic de la fréquentation estivale, le département fait doubler sa population. Les détails !

Gorges du Verdon, Mercantour, champs de lavande, lac d’Alos, citadelle de Sisteron, stations de ski, les Alpes de Haute-Provence ne manquent pas d’atouts pour attirer les touristes en toutes saisons.

Dans le département, le tourisme représente 9 000 emplois salariés et non-salariés. Plus de la moitié sont localisés en Haute-Provence Luberon, 25% dans le Verdon et 23% dans les Alpes Mercantour.

Les principales activités génératrices d'emplois et de retombées économiques sont les hébergements (262 000 lits touristiques pour 13 à 14 millions de nuitées chaque année), la restauration, le thermalisme et le bien-être, les activités sportives, culturelles et de loisirs, les remontées mécaniques.

Au pic de sa fréquentation estivale, le département fait plus que doubler sa population avec 168 000 touristes.

Au total, les 2,4 millions de visiteurs annuels dépensent presque autant dans le département que la population des Alpes de Haute-Provence (800 millions d’euros de dépenses courantes).

Au total, la consommation touristique annuelle sur le territoire représente 750 millions d’euros. (53 € de dépense moyenne par visiteur et par jour)

?id=34H9LPhr13cA4mlT4E4Hp5mYFKK4mRLB

Le thermalisme et la neige, filières majeures

Les Alpes de Haute-Provence comptent deux stations thermales, dont celle de Gréoux-les-Bains, 3ème station thermale de France.

Les stations de Gréoux et de Digne-les-Bains accueillent plus de 51 000 clients par an, le plus souvent sur des séjours longs. Les retombées économiques de cette filière sont en constante progression et se développent sur l’offre bien-être et remise en forme.

Le département compte 11 stations de ski (dont 9 stations-villages). Le chiffre d’affaires saisonnier s’élève entre 16 et 20 millions d’euros suivant l'enneigement pour 1 à 1,3 millions de journées skieurs et 2,2 millions de nuitées touristiques.

Le nombre d'emplois permanents et saisonniers liés aux remontées mécaniques est supérieur à 500.

Source : Département des Alpes de Haute-Provence

Ecomnews - Adds