Ecomnews - Adds
Toulouse : Accélérer la levée de fonds des start-up, un rêve américain bien réel
Par Charline Poullain publié le 28 SEPT 2020 à 10:17
Au Village by CA 31 de Toulouse a été présenté le partenariat passé entre trois caisses régionales du Crédit agricole et Inovexus, qui accompagne les start-up et accélère leurs levées de fonds. Une véritable bouffée d’air frais en cette période de crise.

Le Village by CA Toulouse 31 est un monde à part. Une fois poussée la porte du superbe bâtiment du numéro 31 des allées Jules Guesde, le visiteur tombe sur la place du village, articulée autour de son arbre.

A partir de là, les start-uppers sont à tous les étages : dans les bureaux, les mezzanines, les couloirs, sur des balançoires… C’est pour eux que les trois caisses régionales du Crédit Agricole de Languedoc, Toulouse 31 et de Centre Loire viennent de signer un partenariat avec Inovexus.

?id=9fJncI0yBAdUlXWhurVGrApuJeo2Gboi

« Les villages by CA sont des accélérateurs de start-up, qui les mettent en relation avec des partenaires, rappelle Agnès Coulombe, directrice générale adjointe Crédit Agricole Toulouse 31. C’est un immense réseau adossé à un groupe bancaire ». 35 villages existent en France.

« Les investisseurs américains cherchent des projets dans lesquels investir »

« Il nous manquait une brique : accélérer la levée de fonds », poursuit Agnès Coulombe. C’est désormais chose faite grâce au rapprochement avec Inovexus, un accélérateur de start-up franco-américain. Son rôle est d’aider ces entreprises naissantes à lever des fonds rapidement, point crucial pour elles, mais aussi d’accompagner les créateurs, de revoir avec eux l’ADN même de leur société et de leur insuffler un esprit transatlantique patiné d’ambition et de prise de risque.

« Il y a de l’argent, assure Philippe Roche, le président d’Inovexus, les investisseurs américains cherchent des projets dans lesquels investir ».

?id=gLFVjenbad11fA6r8TYnjB12eGEQ1Aps

Sa société accompagne une vingtaine de dossiers par an, sur sélection. Les start-up des Villages by CA sont aux premières loges, « mais on ne ferme la porte aux autres », souligne Lamya Benkirane, la maire du Village 31. De sorte que l’ensemble des écosystèmes toulousain, montpelliérain et de Centre Loire peuvent en bénéficier.

Côté finances, Inovexus se rémunère au moment où la levée de fonds est effective. « On mise à 100 % sur le succès de ces start-up ! », dit Philippe Roche.

https://www.levillagebyca.com/ et https://inovexus.com/

Ecomnews - Adds