Ecomnews - Adds
Agen : Gérald DARMANIN dévoile le projet de rénovation de la cité administrative
Par Denys Bédarride publié le 12 NOV 2019 à 08:00
Sur proposition de la préfète du Lot-et-Garonne, Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, a validé le projet de rénovation de la cité administrative Lacuée à Agen.

Cette décision s'inscrit dans le cadre d’un programme de rénovation des cités administratives doté d'un milliard d'euros sur la période 2018-2022 et adopté dans la loi de finances pour 2018. La nouvelle cité offrira aux usagers et aux agents publics un cadre de travail sûr, moderne, et parfaitement adapté aux enjeux énergétiques des 30 prochaines années.

La cité administrative Lacuée a été installée dans une ancienne caserne du XIXe siècle, que sont venus compléter trois bâtiments construits dans les années 1950 et 1960, aujourd’hui vétustes et en grande partie inoccupés. Implantée au sein d’un quartier remarquable d’Agen, à proximité de

la préfecture et du palais de Justice, la cité abrite aujourd’hui environ 230 postes de travail et est desservie par le réseau urbain de transports en commun.

Le projet de rénovation, d’un montant d’environ 10 millions d'€, prévoit la destruction d’un bâtiment vide et la construction à sa place d’un nouvel immeuble, adapté aux normes actuelles et aux besoins des usagers comme des agents. Ces travaux conduiront également à la densification de l’ensemble

de la cité, ce qui permettra d’y regrouper des services aujourd’hui installés dans le parc locatif privé.

En remettant la cité Lacuée au cœur de la vie administrative agenaise, le projet permettra d’améliorer les services communs offerts aux agents (salles de réunion, de visioconférence, bureaux de passage etc.).

D’importants travaux de rénovation énergétique auront également lieu sur les 3 bâtiments historiques (isolation par l'extérieur et installation de panneaux photovoltaïques notamment).

La facture énergétique des services concernés par le projet sera ainsi réduite de plus de 65 %.

Ce projet a été labellisé par la CNIP (Conférence nationale de l’Immobilier public), puis validé par le ministre de l’action et des comptes publics. Le préfet du Lot-et-Garonne, la direction de l'immobilier de l’État et les chefs de services vont désormais en préciser ensemble les contours, en associant étroitement les agents et leurs représentants.

Ecomnews - Adds