Ecomnews - Adds
Braderie annuelle et piétonisation du centre, deux leviers pour redynamiser les commerces de Marseille
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 29 AOÛT 2019 à 09:32
AGENDA
Date de début :
Date de fin :
Catégories :
Organisateur :
Lieu :
Les accros aux shopping sont dans les starting block pour la quatrième édition de la braderie de l’hyper centre de Marseille. Samedi 31 août, 120 commerçants investiront les rues du cœur de ville en cours de piétonisation pour proposer leurs stocks invendus à petit prix. Une opération destinée à reconquérir le cœur et le portefeuille des Marseillais…

« De très bonnes affaires en vue ce 31 août avec des portants entiers à 50 € pour des vêtements d’une valeur de 400 à 500 € », promet Marie Bagnoli, présidente de l’association Grignan & Co, organisateur de la Braderie annuelle de Marseille.

Également vice-présidente de l’Union des Entreprises des Bouches-du-Rhône, cette diamantaire explique qu’il s’agit d’une journée gagnant-gagnant puisque les commerçants de leur côté reconstituent leur trésorerie mise à mal depuis plusieurs mois par le mouvement des gilets jaunes.

Pour trouver la perle rare à prix canon, il faudra se rendre dans un périmètre situé dans le carré « Breteuil-Saint-Saëns-Saint Ferréol et Montgrand ».

Sur les 120 boutiques qui exposeront leurs invendus, la moitié sont des commerçants indépendants et les autres des franchisés (Gerard Darel, Maje…).

Lors de la précédente édition, entre 15 000 et 20 000 personnes avaient arpenté ces rues, selon l’association des commerçants qui explique que cette journée représente pour les boutiques le « plus gros chiffre d’affaires de l’année au niveau national ».

?id=aacMD94ywSIFOOyxfu1r5tr5smunS8D2

Braderie et stationnement

Afin de reconquérir les Marseillais qui ont pris leurs quartiers aux Terrasses du Port et au Centre Commercial du Prado, l’accent a été mis sur la gratuité du parking durant trente minutes et la délivrance de chèques parking par les commerçants à leurs clients.

« La gratuité de la demi-heure active depuis juillet concernera à terme 19 parkings du centre-ville dès novembre. Cela représente plusieurs millions d’euros pour la métropole jusqu’à la renégociation des contrats de délégation de service publics avec les gestionnaires des parkings. Le centre-ville de Marseille se doit d’être digne de la deuxième ville de France », précise Martine Vassal.

La présidente d’Aix Marseille Provence inaugurera ce 31 août la piétonisation du bas de la Canebière dans le cadre de grands travaux d’un coût de 50 millions d'€ et dont l’achèvement est annoncé pour 2021.

« La réorganisation de l’offre commerciale prend du temps. Des erreurs ont été commises », pointe Guillaume Sicard, président de la Fédération Marseille Centre.

Autre sujet d’inquiétude de Martine Vassal, le probable déménagement du Tribunal de Grande Instance vers l’ancienne caserne du Muy (dans le 3ème) qui risquerait un peu plus d’affecter l’activité des commerces.

« La métropole a décidé de reprendre des commerces fermés pour y abriter des boutiques éphémères », précise l’élue. Mais pour parvenir à une dynamisation durable du cœur de ville, les commerçants vont bénéficier d’un fond de redynamisation de l’Etat assorti d’un plan de communication déployé pour les fêtes de Noël.

« Sur la rue Saint-Ferreol demeure une problématique de fond », explique Martine Vassal qui envisage de modifier la destination de certains commerces.

?id=MSVoJBmbhuQj7u2YgjJPMqvLarBs3isR

Nathalie Bureau du Colombier en direct de Marseille

Ecomnews - Adds