Ecomnews - Adds
Catalogne : l’imbroglio politique continue chez les indépendantistes
Par Juli Choquet publié le 06 FEVR 2018 à 11:07
Une délégation du parti ERC (indépendantiste) a rencontré hier à Bruxelles Carles Puigdemont pour décider qui pourrait être en mesure de devenir le prochain président du Parlement Catalan. Le principal intéressé en exil dans la capitale Belge a été écarté par Madrid pour porter la voie du parlement. De quelles solutions disposent réellement les séparatistes ?

Carles Puigdemont, leader du parti Junts per Catalunya. Copyright : Flickr.

Carles Puigdemont avait été destitué au lendemain de la déclaration d’indépendance du parlement Catalan. Depuis, il vit en exil en Belgique où il espérer pouvoir reprendre sa place de président du parlement Catalan même en exil. Mais c’est sans compter sur Mariano Rajoy qui a fait pression auprès de M. Torrent l’actuel président du parlement.

Mardi 30 janvier, le président indépendantiste M .Torrent a ajourné le débat qui portait sur l’investiture que devait théoriquement recevoir Carles Puigdemont. En réalité, le président Torrent n’a pas souhaité braver les interdits de Madrid qui promettait des sanctions pénales pour « sédition » et « rébellion » en cas de désobéissance.

Hier c’est dans un climat tendu que l’ERC (Gauche Républicaine de Catalogne) et Junts per Catalunya (le parti de C. Puidgemont se sont rencontré. En effet plusieurs sources laissent entendre que des tensions animent les partis entre eux et au sein d’eux. Certains de l’ERC souhaitent obtenir l’investiture d’une personnalité qui puisse bel et bien gouverner alors que certains de Junts per Catalunya veulent porter Puigdemont en héros de la cause nationale et jouir de sa célébrité en Europe pour le maintenir.

L’ERC qui compte 32 sièges au parlement souhaite avoir un président qui dirige réellement le pays et éviter à tout prix la mise sous tutelle comme c’est le cas aujourd’hui alors que Junts per Catalunya et la CUP (Candidature d’Unité Populaire) qui comptent 38 élus souhaitent maintenir Carles Puigdemont. Affaire à suivre.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Catalogne :

Ecomnews - Adds