Ecomnews - Adds
Élections régionales : La présidente sortante PS creuse l’écart en Occitanie et se revendique écologiste
Par Charline Poullain publié le 22 JUIN 2021 à 12:26
Avec 39,57 % des suffrages, Carole Delga, présidente sortante, est la favorite dans la triangulaire qui s’annonce au second tour des élections régionales en Occitanie. En position de force, elle y va seule, sans les écologistes.

La liste L’Occitanie en Commun emmenée par Carole Delga a raflé dimanche 39,57 % des suffrages. Laissant loin derrière le candidat du Rassemblement national, Jean-Paul Garraud, avec ses 22,61 % et celui de la liste Les Républicains, Aurélien Pradié (12,19 %).

Dans la triangulaire qui s’annonce au second tour, la présidente sortante du Conseil régional part donc favorite. Un résultat qu’elle qualifie de « très encourageant. C’est le résultat du mandat qui s’achève et du travail de la liste L’Occitanie en Commun ». D’autant qu’elle est dans le trio de tête des candidats sortants en France.

?id=bA8wq8PRTrDfRe5vqOmJ1LJQLdzPZgCF

Pas d’accord avec EELV

« Nous avons proposé à la liste d’Antoine Maurice de travailler en commun, mais nous n’avons pas trouvé d’accord. La difficulté a porté sur le nombre de places accordées et sur la question des modalités de gouvernance », explique Carole Delga.

La tête de liste de l’Occitanie Naturellement aurait souhaité 18 places alors qu’on lui en proposait huit. « Mon projet a été élaboré à partir d’une plateforme citoyenne, à partir de l’engagement de 3000 citoyens qui y ont contribué, je n’allais pas le modifier », souligne la présidente sortante.

La candidate, arborant un T-shirt vert très à propos, ajoute : « Mais dans tous les cas, nous avons un projet qui répond à l’urgence climatique. Cette composante écologique, on l’a toujours eue ». Rappelant au passage le soutien de José Bové.

Ce qu’elle ne digère pas, c’est la réaction de Vincent Terrail-Novès. Le candidat LREM (8,61%) et maire de Balma n’ayant pas donné de consigne de vote. « J’ai été très étonnée de lire la déclaration de Vincent Terrail-Novès, qui ne fait aucune distinction dans le vote du second tour entre M. Garraud, M. Pradié ou moi-même, c’est une déception. »

Pas de temps mort

« Nous sommes au travail, il n'y aura pas de temps mort. Je vais continuer à sillonner cette région », promet Carole Delga. Et ce, avec un objectif affiché : « Essayer de faire régresser l’abstention ». En Occitanie, 62,76 % des électeurs ne se sont pas déplacés aux urnes (contre 66,73 % dans le reste du pays). « Je pense que c’est avec un projet clair que l’on va restaurer la confiance », estime la présidente sortante.

Et d’égrener son emploi du temps de la semaine : Tarn-et-Garonne et Lot mardi, Pyrénées Orientales et Gard le lendemain, pour finir par Montpellier et Toulouse.

Ecomnews - Adds