Ecomnews - Adds
La filière aéronautique et spatiale confirme son dynamisme dans le Grand Sud Ouest
Par Guillaume Ptak publié le 12 AVR 2019 à 09:00
L'INSEE a publié les résultats de son enquête sur la filière aéronautique et spatiale dans le Grand Sud Ouest. Elle confirme le dynamisme d'une filière créatrice d'emplois, portée par une augmentation toujours croissante du trafic aérien.

Avec 4 milliards de passagers transportés dans le monde et plus de 200 000 vols simultanés par jour, le trafic aérien a connu une progression exponentielle ces dernières années.

Portée par son industrie de pointe et son rôle pivot d'assembleur d'appareils, la France a su profiter de cette dynamique pour rester un leader dans le domaine aéronautique et spatial ; en 2015, le pays représentait ainsi ¼ des exportations totales de matériel aéronautique.

« La France fait partie d'un cercle restreint de pays capables de concevoir, fabriquer et commercialiser n'importe quel produit aéronautique, explique Yann Barbaux, président du pôle de compétitivité Aerospace Valley, et de maîtriser toutes les étapes du processus de production. »

?id=jTdf7ARvvkrVY0iRR0ZxGtLARiO6UM3n

Une filière créatrice d'emplois

La filière, composée à la fois des grands donneurs d'ordres et des sous-traitants, fournisseurs et prestataires de services contribuait alors à 3,2% du Produit Intérieur Brut français.

L'enquête de l'INSEE confirme cette bonne dynamique, notamment en matière d'emplois : 3 900 emplois supplémentaires ont ainsi été créés sur l'ensemble de la filière, soit une augmentation de 2,7% (après 2,3% en 2016).

La croissance s'est notamment affirmée dans les activités informatiques, avec une augmentation de 9% du nombre d'emplois. Fin 2017, l'emploi total dans la filière en Nouvelle-Aquitaine et Occitanie atteint 146 000 salariés.

Le spatial décolle

Le spatial poursuit sur sa très bonne lancée, avec une progression de 18,5% du chiffre d'affaires de la chaîne d'approvisionnement, qui atteint désormais 829 millions d'euros. Le marché a donc préservé sa croissance en résistant à la concurrence internationale.

Les grandes entreprises sont celles qui profitent le plus de cette situation, leur activité spatiale progressant globalement de 40%. Dans l'aéronautique, le chiffre d'affaires a progressé de 4,7%. L'industrie est la principale bénéficiaire de la hausse des commandes.

?id=RLu54VgdUXD8bHvUT8Dga5iN4954x4qS

Des difficultés de recrutement persistent

La chaîne d'approvisionnement a connu un dynamisme moins soutenu qu'en 2016, avec une augmentation de 5,4% de son chiffre d'affaires, qui s'établit à 13,9 milliards d'euros.

La filière reste également confrontée à d'importantes difficultés de recrutement : 45% des entreprises mentionnent ainsi rencontrer des difficultés à recruter pour les emplois non cadre, 29% pour les emplois de cadre.

Cap maintenu pour 2018

Les commandes sont en hausse dans tous les secteurs de l'aéronautique, hormis l'ingénierie. Les commandes affluent également dans le domaine spatial, notamment dans les services spécialisés.

Cette dynamique devrait contribuer à la création d'emplois, une entreprise sur deux ayant souhaité l'an passé augmenter ses effectifs. Les dépenses de recherche et développement devraient également s'accroître dans tous les secteurs, et toutes les entreprises.

?id=HihVLLliKfK8rAshVguYTHh3x0ljhkSV

Ecomnews - Adds