Ecomnews - Adds
Gironde : Les enjeux des Conseils de territoire en Sud-Gironde
Par Guillaume Ptak publié le 29 JUIN 2018 à 09:19
La ville de Verdelais accueillait le Conseil de Territoire du Sud-Gironde, le dernier de cette session d'été. L'occasion pour les participants de présenter des projets innovants, et de faire le point sur l'avancée des chantiers définis par le pacte territorial : la mobilité, la lutte contre la précarité et l'accès au numérique.

Un territoire vaste mais faiblement peuplé

Le Sud-Gironde est un territoire contrasté : le plus vaste du département, il représente un quart de la superficie départementale, mais moins de 10% de la population girondine. Avec 48,2 habitants par km², c'est donc le territoire le moins densément peuplé de Gironde.

Le Sud-Gironde est cependant dynamique d'un point de vue démographique, attirant principalement des néo-girondins et des ménages venant de la métropole. Composé d'espaces aux dynamiques et aux identités spécifiques, avec l'Entre Deux-Mers agricole et viticole, la Vallée de la Garonne, le Bazadais et l'espace forestier des Landes de Gascogne, le Sud-Gironde est un territoire naturellement riche, aux ressources naturelles abondantes et aux paysages diversifiés.

Cependant, il est également soumis aux intempéries (incendies, inondations, mouvement de terrain), et l'accueil potentiel de 30 000 habitants supplémentaires dans les 20 prochaines années met sous pression les ressources (notamment en eau).

?id=E9uYPeyhUgahh5fyJL1s2acwJTzhX936

La problématique de la précarité

La problématique de la précarité est sans doute la plus prégnante en Sud-Gironde: le chômage de longue durée augmente, touchant particulièrement les jeunes de moins de 25 ans.

Le niveau d'étude et de formation professionnelle y est plus bas que la moyenne départementale, le taux d'illetrisme important et des problèmes de déscolarisation et de repli persistent. Des initiatives locales très dynamiques, tant artistiques que culturelles ou sportives contribuent cependant à faire du Sud-Gironde un territoire d'innovation et d'expérimentation.

La forte volonté des acteurs associatifs de proposer une offre plus conséquente et mieux répartie sur le territoire doit être soutenue par une politique de mise en réseau et de synergie des porteurs de projets.

Permettre la diversification économique

Pour faire face à ces problématiques, le Département a identifié 4 enjeux majeurs: “Mettre en oeuvre une gouvernance à l'échelle du territoire”, “Développer et coordonner les parcours de vie “locaux” et lutter contre la précarité”, “Maîtriser la dynamique d'accueil pour agir en faveur de la cohésion sociale”, et “valoriser les potentialités économiques locales, la capacité des acteurs à innover par la coordination et la diversification”.

Pour permettre cette diversification économique, le Département entend notamment structurer le tourisme à l'échelle du territoire, valoriser davantage l'existant à travers des campagnes de communication, et développer et accompagner le partenariat public/privé autour de projets touristiques.

?id=M9IqWFG6TDQfPYNRdHazim40vCsUXfj6

Un projet pour faciliter l'accès à la culture

Stéphane Pinard est chargé des relations publiques à l'association La Fabrique Pola. Il présentait au sein d'un atelier accélérateur un projet de “Pola Mobile”: un dispositif d'intervention artistique et culturel permettant de transporter sur le territoire l'ensemble des savoirs-faires de la Fabrique.

Il s'agit autant d'ateliers pratiques, artistiques, que des projets de coopération avec d'autres acteurs, explique-t-il. Il se dit satisfait de la démarche des Conseils de territoire, et de la teneur des échanges: “Le Conseil nous a aidé pour la mise en oeuvre du projet, et nous a permis de comprendre que nous n'étions pas très loin d'un intérêt partagé avec les partenaires du territoire.”

La Pola Mobile devrait effectuer ses premiers voyages au premier semestre 2019.

Ecomnews - Adds