Ecomnews - Adds
Grosse pagaille sur le port de Marseille à cause du covid-19 avec les algériens qui veulent rentrer chez eux
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 17 MARS 2020 à 17:38
Ce 17 mars au matin alors que le gouvernement a imposé à midi le confinement total des populations, les Algériens se sont rués vers le port de Marseille pour tenter de rejoindre leur pays alors que les frontières européennes se sont fermées.  

Alors que les rues de Marseille sont désormais désertées, ce matin du 17 mars 2020 une centaine d’Algériens se sont attroupés devant le port de Marseille en hurlant leur volonté de rentrer au pays faisant fi des règles de sécurité pour éviter la propagation du covid19.

Seuls quelques-uns ont pu embarquer à bord du ferry El Djazaïr 2 qui a appareillé ce midi pour l’Algérie.

« Aujourd’hui et demain seront les derniers jours pour rapatrier les Algériens à destination d’Oran. Les gens veulent rentrer chez eux. Le Danielle Casanova a annulé sa traversée laissant sur le carreau 600 passagers », a expliqué débordé par la situation un agent de la compagnie maritime Algérie Ferries.

De nombreux passagers redoutent que la traversée du Tarik Ibn Ziyad prévue demain 18 mars soit annulée. Selon nos sources, le navire appareillera bien comme prévu.

La veille, la traversée du ferry Danielle Casanova entre Marseille et Alger a été annulée compte tenu du passage en stade 3 de l’épidémie. « Dès dimanche, nous avons organisé des campagnes d’appels téléphonique mais nous n’avons pas pu proposer de solutions alternatives puisque l’Algérie a annoncé la suspension de ses liaisons aériennes et maritimes », précise un porte- parole de Corsica Linea.

L’armateur a également réorganisé ses rotations sur les ports de Corse en limitant la capacité à 150 passagers par navire.

Paquebots cherchent ports refuges

Quant aux compagnies de croisières, contraintes de stopper leur activité, certains navires toujours en mer avec des passagers à bord cherchent un port refuge. Marseille qui depuis dimanche a accueilli les paquebots Aida Sol, Europa 2 et Costa Smeralda avec leurs équipages pourrait en recevoir deux autres d’ici la fin de la semaine. Les 2 500 navigants à bord des navires ancrés à Marseille sont confinés également.

L’activité fret fonctionne quasi normalement. En revanche, la situation est contrastée dans le transport routier de marchandises, certains n’ayant plus d’activité (transport de voiture, de matériels de spectacles...) quand d’autres sont débordés.

C’est notamment le cas de deux qui approvisionnent la grande distribution. De 60 camions par jour, certaines grandes enseignes sont passées à 200 camions pour alimenter les rayons vidés par les citoyens totalement paniqués à quelques heures du confinement.

En direct de Marseille

Ecomnews - Adds