Ecomnews - Adds
Haute-Vienne : La Région Nouvelle-Aquitaine soutient l’économie, la formation, la biodiversité et les projets des territoires
Par Denys Bédarride publié le 05 FEVR 2021 à 09:18
Suite à la commission permanente du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine du 1er février 2021 à l’Hôtel de Région à Bordeaux, 268 délibérations ont été votées et 1 624 subventions attribuées pour un montant total de 662 045 735 euros par les élus régionaux, réunis sous la présidence d’Alain Rousset.

Plusieurs dossiers concernent la Haute-Vienne dont les suivants :

Soutien aux projets d’efficacité énergétique et d’économie circulaire

490 000 euros mobilisés en direction de la société Imerys Tableware France à Aixe-sur- Vienne

Imerys Tableware France est spécialisée dans la transformation des matières premières minérales, à savoir les pâtes et émaux céramiques, mais aussi les matériaux dits de « haute résistance » destinés aux professionnels dans les secteurs tels que les biens de consommation, l'équipement industriel et la construction.

Le site d'Aixe-sur-Vienne est équipé de deux lignes de production de broyage et séchage pour sa production de pâtes céramiques et de talc.

Le site maîtrise une technologie propre de broyage, lui permettant de proposer un talc aux propriétés uniques. Il a réalisé un programme d'investissement de 6,8 millions d’euros en 2020 pour installer une troisième ligne de production qui permettra :

  • une production de 27 800 tonnes contre 17 800 actuellement,
  • la création de 10 CDI,
  • l'augmentation du chiffre d’affaires.

Cet investissement s’accompagne d'une réflexion pour optimiser l'utilisation de la ressource en eau, et réduire le prélèvement dans la Vienne.

145 200 euros accordés à la société DS Smith Packaging Consumer à Rochechouart

L'entreprise DS Smith à Rochechouart travaille dans la production d'emballages cartonnés de luxe. Elle souhaite investir dans un nouvel équipement pour améliorer son process de production, en particulier d’optimiser les pertes de matière première qu’elle connaît aujourd’hui.

Cette machine permettra une découpe précise de la matière selon la quantité nécessaire, et ainsi la réutilisation d’un maximum d'aluminium utilisé dans la production d'emballages.

Des aides en faveur du développement et la compétitivité des entreprises

Une aide au renforcement des fonds propres de 100 000 euros accordés à Callisto à Limoges

La société Callisto est spécialisée dans l'ingénierie et le traitement de l'eau, et plus particulièrement dans le traitement des effluents dans plusieurs secteurs industriels: agroalimentaire, pharmacie, traitement de surface, travail du cuir, exploitation minière...

Elle adresse ses prestations à des PME et des grands comptes situés en France et à l'étranger. A l'international, elle exporte ses compétences sur les pays peu couverts par les acteurs mondiaux du traitement de l'eau, tels que le Maroc et la Tunisie. L'entreprise prospecte également en Turquie.

L'entreprise se différencie de ses principaux concurrents français par sa capacité à mettre en œuvre des solutions innovantes au sein de ses réalisations. Elle a notamment l'expérience de conception d'unités de traitement d'eau de type « zéro rejet » ou encore de l'utilisation de technologies issues d'autres secteurs d'application.

Sa stratégie de développement est fondée sur le développement d'agences commerciales en France, au plus proche des clients, et le renforcement de ses moyens de communication, afin de développer son chiffre d'affaires.

Ainsi, fin 2019, Callisto, dont le siège social est à Limoges, établit sa première agence à Branne en Gironde. De plus, des investissements en transformation numérique et plusieurs recrutements pour renforcer l'équipe d'exploitation ainsi que l'agence de Branne sont en cours.

Ainsi, le prévisionnel de croissance de chiffre d'affaires, l'augmentation des charges d'exploitation inhérentes et le modèle du cycle d'exploitation de l'entreprise impliquent une forte augmentation de son besoin en fonds de roulement.

82 226 euros octroyés à la SARL Déco Jus à Saint-Yrieix-la-Perche pour son projet de modernisation de son outil de production dont 2 emplois à la clé

La société Déco Jus a vu le jour en Creuse en 2001 avec la fabrication de jus de pomme et de pétillants. En 2003, elle s'installe à Saint-Yrieix-la-Perche sur un atelier-relais et développe la fabrication de cidre, limonades et apéritifs.

Suite à des opportunités commerciales, la gamme bio sous la marque « Le Père Defrance » démarre cette même année avec du jus de pomme, du cidre et de la limonade.

L’entreprise ambitionne aujourd’hui de doubler ses capacités de production sur les trois prochaines années, et ainsi de participer au développement de la filière arboriculture bio sur son territoire.

Les investissements envisagés lui permettront de gagner en capacité, et seront créateurs d'emplois. Ils amélioreront les conditions de travail des collaborateurs et diminueront l'impact environnemental de l'entreprise.

50 000 euros pour l’entreprise Emilien Meillat et Fils à Saint-Junien

Cette entreprise familiale est spécialisée dans la vente de bois de chauffage et la fabrication de traverses, qu'elle vend à la SNCF et qu'elle exporte à destination des réseaux ferrés d'Europe.

L'entreprise a depuis 2015 la certification forestière PEFC qui garantit un produit issu de sources responsables et une gestion durable des forêts. De plus, elle ne génère aucun déchet, toutes les chutes étant transformées en écorces à destination des agriculteurs locaux.

Afin de répondre aux commandes grandissantes de bois de chauffage, le dirigeant a décidé de développer l'axe de clientèle de particuliers en investissant dans un porteur forestier.

Cet équipement innovant est plus sécurisant pour les salariés. Il est conçu de telle façon à limiter le tassement du sol forestier et fonctionne à l'huile biodégradable.

?id=AQXgDIAWdKwqEojBdNIbb51Zy2lghZDJ

Travaux dans les lycées et actions en faveur de l’innovation dans la formation

800 000 euros sont affectés pour le remplacement de menuiseries extérieures bois du lycée Suzanne Valadon à Limoges. Ce financement intervient dans le cadre du programme prévisionnel d’investissement en cours dans les lycées de la Nouvelle-Aquitaine.

Une aide en investissement à hauteur de 81 545 euros est attribuée à la Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment à Limoges. Ce financement s’accompagne d’une autre aide à hauteur de 15 326 euros, accordée au titre du fonctionnement.

Le projet consiste à proposer de nouveaux modes d’apprentissage grâce notamment à l’intégration de capsules vidéo comme ressources pédagogiques et grâce à la pratique de l’usage d’une plateforme collaborative. Il s’agit de lever les freins liés à la fracture numérique en intégrant à l’ensemble des formations le digital.

Accompagnement des projets en faveur de la biodiversité et des énergies renouvelables

127 200 euros accordés à la Communauté urbaine de Limoges Métropole pour la mise en œuvre d’un plan d'actions de la trame nocturne

La communauté urbaine de Limoges, en partenariat avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux et le Groupe Mammalogique et Herpétologique du Limousin, souhaite décliner de manière opérationnelle sa stratégie en faveur de la trame nocturne.

Il s'agit de restaurer des continuités écologiques et des espaces favorables à la biodiversité nocturne (chiroptères, rapaces nocturne), sensibiliser les communes, les habitants et scolaires (interventions pédagogiques, animations, communication), et de les accompagner dans des opérations favorisant la cohabitation entre activités humaines et biodiversité nocturne.

22 500 euros alloués la commune d’Isle

Isle a souhaité inscrire son projet de construction d'une salle multifonctionnelle dans une démarche volontariste de responsabilité environnementale. Une centrale photovoltaïque est ainsi prévue pour alimenter en électricité la salle multifonctionnelle et les bâtiments publics proches, essentiellement la résidence pour personnes âgées, les équipements sportifs, la crèche et le groupe scolaire.

L'opération consiste à la mise en place de 680 m2 de panneaux photovoltaïques en toiture d'une puissance installée globale de 120 kWc. Cette installation produira 133 500 kWh/an qui seront autoconsommés collectivement et intégralement par les bâtiments communaux, représentant en moyenne 11% de leurs besoins électriques. Globalement, cette installation permettra d'éviter l'émission de 8 tonnes de dioxyde de carbone par an.

?id=yTh2OctEFHCQn4WYFMeIWoyUIJBlS91A

Aides aux projets territoriaux de solidarité alimentaire

Une aide à hauteur de 30 000 euros en direction de l'association Ouvre-Boîtes à Nexon.

Le projet poursuivi par l’association a pour objectif de développer une solidarité alimentaire territoriale par la création d'une cantine et conserverie. Les réponses aux ambitions identifiées se déclinent ainsi en trois axes :

  • Des expériences collaboratives de transformation sous forme de cantine et de conserverie professionnelles et participatives (surplus/invendus de circuits courts et productions de qualité, circularité, anti-gaspillage, durabilité des denrées et échanges de pratiques/savoir-faire) ;
  • La construction d'un autre modèle économique de restauration fondé sur les valeurs de l’économie sociale, répondant aux singularités du territoire et donc aux besoins non satisfaits;
  • L'élaboration d'un projet de territoire autour d'une société coopérative d’intérêt collectif

Ce projet structurant est également lauréat de l'appel à manifestation d'intérêts « Innovation sociale » de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Ecomnews - Adds