Ecomnews - Adds
Hérault : Le numérique s’empare des métiers de l’industrie et de la métallurgie !
Par D'Andréano Nicolas publié le 23 JAN 2018 à 09:00
L'ère de l'Industrie 4.0 débute ! La réalité augmentée et le numérique ont fait leur apparition conjuguant les usines du futur au présent. Comment forme-t-on les professionnels et les apprentis ? Quelle est la place des nouvelles technologies et comment côtoient-elles l'humain dans le monde de l'industrie et de la métallurgie ? Réponses avec le CFAI de Baillargues.

L’industrie et la métallurgie, secteurs porteurs pour les prochaines années

« La métallurgie regroupe 140 000 entreprises en France pour 1,4 million de salariés » selon Eric De Maria le Directeur du Pôle Formation UIMM Occitanie. Un chiffre qui devrait augmenter au cours des prochaines années. Le directeur du pôle formation de l’UIMM ajoute que des études menées dans le secteur ont estimé que sur le quinquennat 2015-2020, ce sont « environ 100 000 personnes qui devraient être recrutées chaque année ».

Des statistiques prometteuses et une année 2017 qui a même fait mieux en termes d’embauches puisque les chiffres avoisineraient les 120 000.

La metalllurgie regroupe 140 000 entreprises en France pour 1,4 million de salariés selon Eric de Maria

« Ce phénomène est dû à un renouvellement de la pyramide des âges. Cela signifie que l’on peut faire une longue carrière dans le domaine de l’industrie. C’est quelque chose de très important. D’autant que les recrutements sont en partie basés sur l’apprentissage ! Un pourcentage aux alentours de 40% »

Le virtuel pour accompagner les étudiants et les salariés

Depuis quelques années, le monde de l’industrie et de la métallurgie n’a pas échappé à la règle générale et les nouvelles technologies se sont aussi invitées dans le domaine.

« L’usine du futur, c’est l’usine de maintenant ! » clame Eric de Maria « C’est pour cela que je préfère le terme usine 4.0 puisque nous entrons dans la 4ème révolution technologique de nos usines ! »

Cette 4ème étape, quelle est-elle ?

Elle réside dans la venue de la digitalisation, la numérisation, la réalité augmentée et la virtualisation dans le monde industriel. Une avancée technologie qui permet, par exemple, d’améliorer la gestion des données, les maintenances préventives où les machines vont pouvoir alerter en amont d’un risque de panne et apporter des solutions, par le biais de lunettes de réalité augmentée, pour effectuer l’acte de maintenance.

Uimmfutur2

La formation prend désormais en compte cette nouvelle étape

Du côté de l’UIMM de Baillargues, on a donc décidé de familiariser les étudiants et les formateurs à ce nouvel aspect du métier. « Les métiers resteront classiques. On aura toujours besoin d’un tournevis. Mais les technologies viendront aider les gestes des professionnels. » explique Eric de Maria.

Un avis partagé par les responsables d’ERM Automatismes, comme Laurence Moulac, qui insiste bien sur l’aspect complémentaire de leur solution avec l’humain

« Le CFAI de Baillargues a été l’un des premiers à miser sur notre outil. Ce dernier permet de reproduire des machines bien réelles de manière virtuelle afin de former les étudiants et les professionnels à son utilisation. Son but est d’aider les employés. »

Un des atouts est par exemple la sécurité des personnes. « Sécurité dans la fiabilité du geste mais aussi sécurité liée aux machines. Cela permet de mieux faire et de mieux maitriser les gestes et ainsi avoir plus de réactivité. » ajoute Eric de Maria avant de conclure

« Le numérique va agir sur toutes nos formations. Chaque année, nous formons en moyenne 2 200 stagiaires composé de 1 500 personnes en formation continue et environ 700 apprentis ou alternants. Nous devons bien faire prendre conscience que ces nouvelles technologies font désormais partie du quotidien. »

UIMM Usine du futur

Ecomnews - Adds