Ecomnews - Adds
Toulouse : Lauréate du plan de relance aéronautique, ST Composites innove pendant la crise
Par Charline Poullain publié le 24 FEVR 2021 à 09:02
A Labège, en périphérie de Toulouse, la société ST Composites a été l’une des premières lauréates du plan de relance. Rencontre avec son PDG, persuadé de la nécessité de continuer à investir et de se moderniser en cette période de crise.

Dans la salle de contrôle, les pièces composites prévues pour des moteurs d’avions ou l’aménagement de cabines sont méthodiquement scannées pour s’assurer de leur conformité.

A côté, dans une autre pièce de l’usine ST Composites de Labège, un bras robotisé pose de la résine à l’intérieur de panneaux fraîchement fabriqués. « Ça fait partie des gros investissements », explique le PDG, Stéphane Trento.

En période de crise, il a choisi d’accélérer la modernisation de son entreprise.

?id=AYUNDCP5g1XufNKsUXGAgeIhj1J3ps7X

« On est partant pour innover et créer de nouveaux produits, c’est dans notre ADN », dit-il. Car si ST Composites produit aujourd’hui des pièces pour l’industrie aéronautique, le spatial et la défense, son créateur rappelle qu’il a commencé son activité par un bureau études avant de s’orienter vers la sous-traitance globale, certification et livraison comprises.

D’où l’acquisition du bâtiment de Labège en 2007 pour y fabriquer les pièces composites.

Comme ses confrères, il a depuis essuyé des crises, mais jamais de cette ampleur. « On une érosion du chiffre d’affaires de 50 à 60 % ». Pas de licenciement ici, mais un recours à l’activité partielle.

?id=2beT4Dw10NCOtJG8EiaJfdZqiJZBsk1G

STC 4.0

Lauréate du plan de relance, ST Composites a été l’une des premières entreprises sélectionnées en Occitanie. Elle décide alors d’investir dans « un plan de transformation en trois axes majeurs : la digitalisation, la robotisation et l’impression 3D ».

?id=L8Aza7lm1putOp6ConYD5h8Ub9Su6QpP

Un programme baptisé STC 4.0, pour une « industrie du futur », formule Stéphane Trento. Expliquant :

« Cette crise risque de s’inscrire dans la durée. Ma vision de dirigeant est que l’on peut en faire une opportunité extraordinaire. Je profite de cette accalmie, que l’on ne soit pas à plein régime, pour améliorer l’usine, la rendre plus compétitive et réactive pour capter de nouveaux marchés, rebondir et aller chercher d’autres secteurs d’activités ». Comme le luxe, l’environnement, les télécommunications et le nautisme.

« On profite aussi de la période pour former nos collaborateurs », notamment aux nouvelles manipulations digitales.

?id=lIXwHU7SXAlnH9obZobAVEjZCxrkBnpt

« Il va falloir consolider les structures »

Stéphane Trento a fait partie de ces patrons qui ont rencontré Bruno Le Maire venu faire part à Toulouse, le mois dernier, de son soutien à la filière aéro.

« Au tour de table on a demandé que la durée des prêts soit rallongée, car on ne peut rembourser alors même que l’ensemble de la filière est encore dans la crise et que l’activité n’a pas redémarré ».

« Il va falloir consolider les structures, analyse Stéphane Trento, car il ne faudrait pas se retrouver en sortie de crise avec des entreprises fragilisées ».

Retrouvez ci-dessous, notre interview de Bruno Le Maire lors de sa visite à toulouse concernant la mise en place du Plan de relance aéronautique.

Ecomnews - Adds