Ecomnews - Adds
Marseille : Jean-Luc Chauvin, le président de la CCI se veut offensif pour 2019
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 21 JAN 2019 à 18:35
2019, « année décisive pour les entreprises malmenées par la crise ». Jean-Luc Chauvin annonce la couleur. Le président de la CCI Marseille-Provence, désireux d’impliquer les 105 000 entreprises du territoire au grand débat citoyen lancé par Emmanuel Macron, s’apprête à lancer une plate-forme d’expression

Etre le parlement de l'économie

« D’ici la fin du mois de janvier, nous lançons une plate-forme d’expression en ligne pour les entrepreneurs de la métropole », a annoncé Jean-Luc Chauvin, président de la Chambre de commerce et d’Industrie de Marseille-Provence.

Cette tribune, qui bénéficie du soutien des organisations professionnelles et pôles de compétitivité, pourrait être élargie aux autres chambres consulaires de la région.

« Le rôle des Chambres de commerce a été conforté par la loi Pacte, nous allons devenir le parlement de l’économie des 105 000 entreprises et faire bouger les lignes », affirme-t-il.

De retour de mission à Las Vegas et San Francisco, le président de l’agence de développement économique Provence Promotion, insiste sur la nécessité de mettre les zones d’activités du territoire « aux standards internationaux » avec la possibilité pour la CCI de renouer avec vocation d’aménageur.

Et pas seulement pour les zones d’activités. Dans le viseur ? La gestion des ports, aéroports et palais des congrès.

Avant de détailler les nouveaux services aux entreprises qui seront proposés en 2019, Jean-Luc Chauvin a rappelé le contexte contraint dans lequel la CCI MP évolue. « Nos ressources ont diminué de 32 millions d'€ en huit ans alors que l’Etat conserve la même pression fiscale auprès des entreprises et garde la différence », dénonce-t-il.

Cette année, la Chambre de commerce s’engage à réduire le délai de traitement des demandes des entreprises à 5 jours (contre 10 à 15 jours actuellement), à accélérer le mentorat et va mettre l’accent sur la formation.

« En septembre, nous lancerons CCI Formation qui regroupera une offre de formation initiale et continue afin de répondre aux besoins des entreprises. Nous allons créer une « Business Unit Performance et Financement » qui apportera des réponses précises en matière de création d’entreprise, de besoins de financement, de transmission et de reprise. Un soutien qui s’adresse aussi bien à la TPE qu’au grand groupe. Je veux hisser Aix Marseille-Provence au rang de grande place financière française et méditerranéenne », avance Jean-Luc Chauvin qui entame sa troisième année de mandat.

Par ailleurs, l’ensemble des services aux entreprises seront regroupés sous le toit du Palais de la Bourse en avril prochain.

?id=8GHAiE9V967giMDWdZCArA9DsrP22fH0

« Aix Marseille-Provence, place financière française et méditerranéenne »

L’ouverture de la CCI MP à l’international se poursuit sous le prisme de l’Afrique. Fort de l’engouement pour AfricaLink, réseau qui fédère à présent une centaine d’entrepreneurs adhérents, Jean-Luc Chauvin souhaite installer à Marseille une « Maison de l’Afrique ».

Si les contours de ce projet ne sont pas encore définis, il assure avoir reçu un accueil favorable des représentants diplomatiques.

« Un projet ambitieux qui verra le jour avant la fin de la mandature pour que les entreprises puissent s’y retrouver et concrétiser des projets de joint-venture. Marseille a vocation à devenir un hub entre la Méditerranée et l’Afrique », explique-t-il, tout en se félicitant de la tenue en juin prochain du Sommet des deux Rives de la Méditerranée voulu par le président Macron.

?id=GPpSZihOhjpCxNxpWBjHgjP8Y5XRrqvw

« Développer les lignes vers l’Afrique anglophone »

Nouveaux services maritimes et aériens en 2019 depuis Marseille consolideront le maillage intra-med. Ravis du lancement en juin prochain, de nouvelles lignes directes vers la Russie, Jean-Luc Chauvin plaide une nouvelle fois pour l’accueil de longs courriers vers les Etats-Unis, la Chine, le Moyen-Orient.

« Nous devons développer les lignes vers l’Afrique anglophone », affirme-t-il avec Addis-Abeba en ligne de mire en Ethiopie.

La CCI Marseille-Provence annonce la création d’une Maison de l’Afrique

Très actif sur la relance des relations avec le continent africain, il a également révélé son ambition de créer, d’ici la fin de sa mandature, une maison de l’Afrique à Marseille.

En direct de Marseille Denys Bedarride et Nathalie Bureau Du Colombier

Ecomnews - Adds