Ecomnews - Adds
Marseille : Comment STMicrolectronics Rousset s'engage avec Dalkia pour réduire sa consommation énergétique ?
Par Nathalie Bureau du Colombier publié le 10 JUIN 2022 à 11:30
18 mois de chantier, 100 ouvriers et ingénieurs mobilisés, un investissement tenu secret et, à la clé, la promesse d’économies d’énergie pour refroidir les salles blanches qui produisent les microprocesseurs de STMicroelectronics en Provence. Ce 3 juin 2022, une solution de production d’eau froide a été inaugurée sur l’usine de Rousset vouée à réduire de 20% la consommation énergétique. 

Essentiel voire stratégique, le refroidissement des équipements de l’usine STMicrolectronics est énergivore au point de représenter 15% de la consommation du site de Rousset, soit tout autant qu’une ville de 14 000 habitants par an !

Les installations étant vieillissantes, le fabricant de microprocesseurs a entamé une réflexion avec Dalkia et EDF en 2020 pour mettre au point un système innovant plus vertueux.

« Notre objectif consiste à réduire notre empreinte écologique et d’atteindre la neutralité carbone en 2027 », a expliqué Christophe Tosti, directeur Facilities ST Rousset, le 3 juin 2022.

D’une puissance thermique total de 6 MW, ce système raccordé à l’usine de production utilise l’air extérieur pour refroidir la boucle d’eau de l’usine au moyen de deux tours de refroidissement.

L’ensemble étant relié par des échangeurs thermiques.

?id=AWjZC4Gsmrl3TwgoVonu3dgeRSauUuEm

« Ce système est autopiloté en fonction des conditions atmosphériques et de la capacité de production des frigories. Il fonctionnera en moyenne sur une période de neuf mois par an et permet d’anticiper le démarrage ou l’arrêt des groupes froid en fonction des conditions atmosphériques, des produits et des besoins liés à la production », précise Christophe Tosti.

A l’été, le système devrait s’arrêter pour reprendre lorsque les températures redeviendront clémentes, le système traditionnel prendra alors le relai. La réduction énergétique totale attendue est de 4 500 MWh par an.

« Il est important de décarboner l’industrie qui émet 24% des émissions totales de CO2. 50 % des consommations énergétiques d’un pays sert à fabriquer de la chaleur, de la vapeur et du chauffage. Avant de fabriquer du froid vous produisez de la chaleur. Sur le site de Rousset, cette chaleur est employée dans le circuit de chauffage et d’eau chaude. Nos équipes ont su proposer des solutions techniques concrètes et pertinentes. Ce projet vertueux illustre la capacité de l’industrie à accélérer sa transition énergétique », souligne Sylvie Jehanno, Pdg de Dalkia, venue inaugurer le dispositif.

?id=MS3vphH1lyqB0B54wDJPXn6MKT8QcVm7

Ces travaux, nécessitant un investissement de plusieurs millions d'euros, ont été soutenus par le dispositif des Certificats d’Economie d’Energie (CEE) avec l’accompagnement d’EDF.

Quelques mois plus tôt la filiale d’EDF avait inauguré à Marseille, un système de refroidissement des data centers d’Interxion en utilisant de l’eau d’une rivière dans le circuit de refroidissement.

« Le site de Rousset est l'un des plus avancés du groupe en matière de protection de l’environnement. Ainsi, 70 % de l’électricité utilisée provient d’énergies renouvelables. 95 % de nos déchets sont valorisés. Le nouveau système innovant inauguré aujourd’hui répond aux enjeux stratégiques de l’efficacité énergétique de la décarbonation tout en répondant au défi de la performance industrielle », a complété Philippe Marc, directeur général du site de Rousset.

STMicroelectronics a réalisé 17 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2021.

Ecomnews - Adds