Ecomnews - Adds
Yvon Grosso Medef Sud : " Il faut rétablir la confiance avec la vaccination et le soutien à l'économie en prolongeant les dispositifs jusqu'à la fin de l'année "
Par Sanya Maignal publié le 12 FEVR 2021 à 09:30
Face à l’avancée de la pandémie, le Gouvernement a réussi à trouver le bon équilibre et ne pas condamner l’économie, estime Yvon Grosso, Président du Medef Sud. Si la situation est plus que compliquée et le malaise des chefs d’entreprises de plus en plus important, le Président, reste confiant : la croissance en 2022 sera à deux chiffres !

Malgré une situation épidémique jugée "préoccupante", le Gouvernement a décidé de jouer une dernière carte pour éviter un troisième confinement, en renforçant plusieurs restrictions, dont la fermeture des commerces dans les centres commerciaux de plus de 20 000 m2.

Selon le Medef Sud, le bon équilibre est trouvé : « le Gouvernement a mis en place des moyens importants pour ne pas fermer l'économie et pour éviter de subir le troisième confinement total », estime Yvon Grosso, Président du Medef Sud.

Il faut continuer à faire fonctionner l'économie, concentrer massivement le soutien financier et social sur les secteurs interdits d’activité et réduire progressivement les aides pour l'ensemble des entreprises dont l'activité a repris. Une autre action importante c’est de renforcer la prévention, qu’il s’agisse des gestes barrières, tests ou la vaccination car « il va visiblement falloir apprendre à vivre avec une forme de pandémie. »

?id=DwXcAYD1cpZKb3piA1q1PnyAFjleS4e9

PGE, comment rembourser ?

Alors qu'en raison de la crise sanitaire l'économie s'est arrêtée en mars dernier grand nombre d'entreprises ont vu leurs chiffre d'affaires s'arrêter, perdu à jamais et pour beaucoup, sans trésorerie la survie était mission impossible.

630 000 entreprises ont bénéficié des prêts garantis par l’Etat (PGE), dont 89 % de très petites entreprises avec un chiffre d’affaires inférieur à 2 millions d’euros.

« Le PGE était une bonne manière de répondre à ce premier acte qui était de soutenir la trésorerie des entreprises, explique le président du Medef Sud. Si au départ, les entreprises avaient un an pour rembourser ce prêt, lors du deuxième confinement, le gouvernement a donné un an de plus avec un taux assez bas de 0,25 %. Malgré ce report certaines entreprises ne pourront pas rembourser ce prêt. Il faut rembourser ses dettes, souligne Yvon Grosso. C'est un respect vis-à-vis des créanciers, mais il faut aménager le PGE ! »

Le président du Medef Sud estime que pour cela il faut accompagner les entreprises sur une durée beaucoup plus longue - six voire sept ans - et propose même un regroupement des dettes, où le cas se présente, pour un remboursement capé sur six ans. Cela permettrait une visibilité plus longue en termes de remboursement des dettes.

?id=1Dz0BSx6q202qbKul0nh3Il0C7GK3OTf

Malaise des chefs d'entreprise

« Un chef d'entreprise a horreur des incertitudes, explique Yvon Grosso. Le « yoyo » qu'on vit actuellement est anxiogène, cela crée du stress ! »

Ainsi le président du Medef Sud a proposé récemment à Renaud Muselier « d'enjamber » l'année 2021, de remettre tous les dispositifs qui ont marché en 2020 jusqu’à la fin de l’année considérant que l'épidémie est toujours là.

Conquis par cette idée, le Président de la Région Sud a promis que les collectivités territoriales fonctionnerait de cette façon. Yvon Grosso attend de l'État aussi des mesures qui vont dans ce sens.

Une autre piste pour le bien-être de l'économie est la vaccination : « Il faut vacciner vite et tous les salariés. On nous a promis que cela serait fait d'ici la fin juin ce qui laisse penser que le moral va remonter rapidement, se réjouit Yvon Grosso."

Les mois à venir sous le signe de la confiance

« Il faut être confiant, martèle le Président du Medef. Quand vous avez confiance, vous êtes libérés, vous avancez ! Il faut rétablir la confiance avec la vaccination et le soutien à l'économie en prolongeant les dispositifs jusqu'à la fin de l'année, assure t-il. L'économie va repartir forcément. Il y a une croissance de 7 à 8% prévue en France. En 2021 la croissance sera à deux chiffres puisque la Chine, l'Inde repartent, l'économie mondiale repart donc l'Europe va également repartir ! »

Ecomnews - Adds