Ecomnews - Adds
Montauban : La Ville confirme la non augmentation des impôts pour 2020
Par Denys Bédarride publié le 19 DEC 2019 à 10:01
Le dernier Conseil municipal de l’année a été marqué par le vote du budget de l’année suivante. Le budget 2019 de la Ville de Montauban est bâti pour achever les grands projets et continuer à investir pour le développement de Montauban.

En préambule du vote du budget 2020, Pierre Antoine Lévi, Adjoint au Maire délégué aux finances, a de nouveau rappelé que la préparation du budget reste marquée par les incertitudes gouvernementales qui menacent nos finances.

Même s'il est envisagé que la taxe sur le foncier bâti aujourd'hui perçue par les départements devienne un impôt perçu par les communes pour compenser la suppression de la taxe d'habitation sur les résidences principales, il demeure une incertitude sur l'impact de cette réforme sur les budgets futurs...

Il a également rappelé que ce budget 2020 s'inscrit dans la dynamique de la gestion des années précédentes :

« Signalons en effet que les dépenses réelles de fonctionnement par habitant de la commune sont à un niveau inférieur de 26 % à la moyenne des villes de 50 000 à 100 000 habitants : 1124 € par habitant pour une moyenne de 1520 € pour les villes de même strate (compte administratif 2018).

Signalons aussi, comme l'a fait le Figaro dans une grande étude, que la Ville de Montauban est très bien située en termes de gestion de la dette, avec une capacité de désendettement autour de 6 années et une dette par habitant d'environ 1 100 €. Notre Ville fait figure de bon élève parmi les communes de plus de 10 000 habitants. «

Construit sans augmentation d'impôts, le budget s'équilibre à 108,4 millions d'euros en tenant compte du coût de fonctionnement de trois équipements qui ont connus des transformations majeures pour la première fois en année pleine (le musée Ingres Bourdelle, le Palais des sports Jacques Chirac et la plaine de jeu du Ramier) et qui génèrent une augmentation de personnel pour chacun d'entre eux.

Avec une section d'investissement équilibrée à 32,9 millions d'euros, les projets concerneront principalement la fin du financement des grands équipements culturels et sportifs (musée Ingres Bourdelle, Palais des sports Jacques Chirac et Stade Jean Verbeke) et les travaux du cœur de Ville (allée Mortarieu...).

A noter aussi, dans la continuité de l'attention déployée pour l'éducation depuis de nombreuses années, plus de 2 millions d'€ concerneront le secteur scolaire avec l'extension de l'école Jean Moulin, des travaux dans les écoles Jules Guesde, Saint- Martial, entre autres...

Les subventions d'aide au fonctionnement pour les associations sont en augmentation. « C'est une juste reconnaissance de l'action qu'elles mènent dans tous les secteurs, culturels ou sportifs notamment, pour générer ce lien social si nécessaire en ces temps troublés… « a conclu l’Adjoint aux finances.

Ecomnews - Adds