Ecomnews - Adds
Montpellier : Quels sont les grands projets urbains de la Métropole ?
Par Fiona Urbain publié le 14 DEC 2021 à 11:33
Ecomnews s’est rendu au SIMI, le salon de l'immobilier d'entreprise, qui s’est tenu à Paris. La Métropole de Montpellier et le groupe SERM-SA3M ont présenté leurs projets urbains et les atouts de Montpellier aux acteurs de l’immobilier. Reportage.

Vitrine du marché français de l’immobilier d’entreprise, le SIMI est un lieu d’échanges, de débats et avant tout un grand rendez-vous d’affaires entre professionnels.

Le groupe SERM-SA3M y a notamment présenté deux futurs quartiers emblématiques pour la métropole montpelliéraine : Cambacérès et le Nouveau Saint-Roch.

?id=0YwZ7MBBbGN5WZ2iZGiYcOnj80WA5lGB

Cambacérès, le quartier de l’innovation

Idéalement situé près de la gare Sud de France, de l’autouroute A9 et de l’aéroport, le futur quartier Cambacérès accueillera à terme la Halle de l’Innovation, bâtiment totem de l’écosystème de l’innovation, un tiers lieu pour favoriser les rencontres et échanges. Cette Halle accueillera le BIC de Montpellier, classé parmi les meilleurs incubateurs au monde.

« Cela sera un catalyseur de développement économique pour favoriser la création d’emplois et l’implantation exogène d’entreprises » assure Hind Emad, Vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole en charge du Développement économique.

Cambacérès sera aussi un quartier étudiant avec la Mediaschool dans la future halle Nova, Montpellier Business School et l’école du numérique Ynov.

?id=lhcr7HNdT6tfB7J56D6eTDhykDnV9yC9

Nouveau Saint-Roch, un exemple de reconquête urbaine

Située à proximité immédiate de la gare SNCF, cette vaste opération se réalise en plein coeur de la ville. Sur 15 hectares, elle comprendra un pôle d’échanges multimodal, 1 300 logements, un parc urbain sur 1,3 hectare, deux hôtels, un parking de 800 places et près de 30 000 m² dédiés à des activités tertiaires et commerciales.

Culminant à 50 mètres, la tour Higher Roch constituera le symbole du quartier.

?id=Wjx3yMURSvSuzblmMBjwfnBRks8I3loL

Répondre à la demande de logements tout en préservant la qualité architecturale

La crise du logement touche l’ensemble de la France, et Montpellier n’y échappe pas, avec 4000 à 6000 habitants de plus chaque année.

« Nous avons deux problèmes à résoudre : d'abord un manque de mètres carrés de surface de plancher d'activités et un manque de logements. Donc nous allons mettre en place une accélération des opérations d'aménagement avec l'idée d'arrêter d'avoir un urbanisme sans ambition, ce qu'on appelle souvent l'urbanisme à la parcelle dans le diffus » explique Cédric Grail, directeur général du Groupe SERM/SA3M.

« L’idée n'est pas de faire que du volume, mais de la qualité architecturale. Michaël Delafosse a beaucoup insisté auprès des promoteurs. Nous faisons un vrai travail avec les architectes pour savoir comment on peut sauter d'un cran en termes d'architecture. »

La transition écologique est aussi au coeur des préoccupations, notamment sur la question de matériaux utilisés, la végétalisation, ou encore la solarisation des toits.

« Un autre aspect qui me tient très à cœur, c'est de réaliser des opérations d'aménagement dans lesquelles il fait bon vivre, dans lequelles il y a une vie de quartier, ce qu'on appelle la ville du quart d'heure. » conclut Cédric Grail.

Ecomnews - Adds