Ecomnews - Adds
Saint Guilhem le Désert - Vallée de l’Hérault : Comment penser le tourisme de demain ?
Par Fiona Urbain publié le 30 SEPT 2021 à 09:35
L’Office du Tourisme de Saint Guilhem le Désert - Vallée de l’Hérault a présenté le bilan d’une saison estivale hors-normes. Mais quelles sont les pistes pour améliorer l’offre touristique ? Reportage.

Le tourisme est un secteur clé pour l’économie de la Vallée de l’Hérault. Selon une étude effectuée il y a six ans, les retombées économiques liées au tourisme s’élèvent à 12 millions d’euros sur le territoire.

Les indicateurs de l’observatoire de l’Office de tourisme montrent un réel engouement pour la destination Saint-Guilhem-le-Désert - Vallée de l'Hérault.

La saison touristique tend vers un allongement sur les périodes mars-avril et septembre-octobre, avec de belles prévisions notamment en terme de réservations d’hébergements et d’activités.

La fréquentation est forte et similaire à celle de l’année 2020. Les visiteurs sont majoritairement francophones et ce sont les Héraultais, avec les habitants de départements limitrophes, qui représentent la fréquentation principale.

« La saison s’est bien passée, il y a beaucoup de demandes, nous n’allons pas nous en plaindre, mais il reste des pistes d’améliorations et d’innovations » précise Jean-François Soto, Maire de Gignac et Président de la Communauté de Communes Vallée de l’Hérault.

?id=HweSVl9zMwWkicFm2jsfvm6nMtT7GqA8

Parmi ces idées : pour préserver les gorges de l’Hérault, une navette eaux vives a été mise en place. Les moniteurs de canyoning et la communauté de communes de la Vallée de l’Hérault se sont unis pour fluidifier la circulation des voitures, des personnes, lutter contre les stationnements sauvages et améliorer la pratique des guides qui proposent des sorties canyoning.

« Avec la covid-19, le tourisme de masse atteint ses limites. À nous de devenir exemplaire en matière de tourisme durable et de savoir lui apporter toutes les conditions pour son développement. » a expliqué Claude Carceller, Président de l'office de tourisme et Vice-président d’Hérault Tourisme.

Parmi les symboles du territoire, la Grotte de Clamouse vient d’obtenir le label « Divertissement durable pour une émotion responsable ». C’est le premier site de loisirs et culturel à l’obtenir en France.

A noter que du 6 au 8 octobre le territoire accueillera le Congrès des Grands Sites de France.

?id=rZ86yO5WR0oOHYC3CdWZXBnLujmITDzm

Les chiffres clés de la saison estivale

  • 60 367 véhicules ont stationné sur le parking du pont du Diable à Aniane
  • 91 000 usagers de la navette Grand Site reliant le pont du Diable - Saint-Guilhem-le-Désert - Saint-Jean-de-Fos
  • 7 427 usagers de la navette eaux vives recensés
  • 76 202 visiteurs dans les 4 points d'accueil
  • -12% de fréquentation de nos points d'accueil en comparaison avec 2020
  • 273 000 visites sur le site internet www.saintguilhem-valleeherault.fr
  • 10 400 lits touristiques
  • 67 lieux de restauration
  • 9 villages équipés d'une visite audio-guidée gratuite sur smartphone
  • 6000 voitures au pont du Diable par semaine en haute saison
  • 80 produits locaux proposés dans les boutiques
    14 circuits de randonnées balisés dont 4 oeno-randos
Ecomnews - Adds