Ecomnews - Adds
La Savoie mise sur le thermalisme pour son développement économique !
Par Fiona Urbain publié le 30 JUIL 2018 à 09:00
Troisième département thermal de France, la Savoie a engagé un changement de stratégie au début des années 2000 suite à une baisse de la fréquentation dans ce secteur. Les établissements exclusivement dédiés aux soins médicalisés conventionnés s'ouvrent à une nouvelle clientèle en proposant des services de Spa à l’eau thermale.

Aix-les-Bains, a longtemps été la première destination thermale de l’Hexagone, et aujourd'hui elle demeure la première station thermale d’Auvergne-Rhône Alpes.

Avec près de 30 000 cures effectuées en 2016, les deux établissements aixois (Thermes Chevalley et Thermes Marlioz) concentrent 55 % des cures conventionnées effectuées en Auvergne-Rhône-Alpes.

Entre 2001 et 2009, la fréquentation des stations thermales françaises a fortement baissé. À partir de 2010, la tendance est repartie à la hausse et, en 2014, le niveau de 2001 a été rattrapé puis dépassé.

En Savoie Mont-Blanc le même phénomène de baisse a été constaté. La tendance est également à la hausse depuis 2010 mais les établissements thermaux n’ont pas encore renoué avec la fréquentation d’avant 2001.

Les établissements ont donc engagé d’importants travaux pour dynamiser la fréquentation des curistes tout en développant une nouvelle clientèle attirée par les soins de bien-être.

Après deux ans de travaux, les Thermes de Brides-les-Bains exploitent depuis le mois de mars une extension de 2 700 m2 axée sur l’offre de bien-être. À Aix-les-Bains, les thermes Chevalley, inaugurés en 2000, s’apprêtent à lancer un ambitieux programme d’agrandissement.

Les établissements thermaux ne sont pas les seuls à investir dans le bien-être. Selon l’observatoire Savoie Mont Blanc Tourisme, 165 hôtels 4 et 5 étoiles de Savoie et de Haute-Savoie sont désormais dotés de spas et de services de bien-être, soit 89 % du parc.

Les établissements thermaux de la région emploient 1 000 personnes (45 % de permanents, 55 % de saisonniers) et génèrent 9 000 emplois indirects, pour un chiffre d’affaires de 54,4 millions d’euros.

Source : CCI de Savoie

Ecomnews - Adds