Ecomnews - Adds
Le secteur de la Santé, un pilier économique de la région Auvergne Rhône-Alpes
Par Denys Bédarride publié le 27 NOV 2019 à 09:00
Les industries de la santé représentent un secteur clé pour l’emploi et le développement économique de la région Auvergne-Rhône-Alpes avec 7% de l’emploi industriel de la région. Analyse détaillée : 

L'Auvergne-Rhône-Alpes est la 2ème Région de France en nombre d’établissements et d’emplois dans les industries de santé avec 1 250 entreprises (14% des établissements au niveau national) et 40 000 salariés dans l’industrie de la santé (17% des effectifs nationaux).

• 5ème Région d’Europe en recherche « public-privé » en santé

• 10 000 chercheurs académiques

• Présence d’organismes de recherche de renommée internationale

• Présence de grandes infrastructures de recherche de classe internationale et d’équipements uniques en France

• Un tissu hospitalier ouvert à l’innovation

• Présence des plus grandes instances mondiales : OMS et CIRC

• Des structures qui coordonnent l’écosystème, notamment Lyonbiopôle, pôle de compétitivité d’envergure mondiale
C’est pour cela que la R
égion Auvergne-Rhône-Alpes a intégré la Santé parmi ses 8 filières d’excellence, identifiées dans sa stratégie d’attractivité du territoire régional, telle que définie par le Schéma régional de développement économique, d’innovation et d’internationalisation 2017-2021.

Une forte concentration de la fili
ère industrie de la Santé en Auvergne-Rhône-Alpes


Auvergne Rhône-Alpes a de forts atouts différenciants dans l’industrie de la Santé. Les perspectives marché sont très importantes : à titre d’illustration, France Biotech estime que 250 millions de patients pourraient être traités par les 20 entreprises françaises « health tech » les plus prometteuses, générant 130 000 emplois et un CA annuel de 40 milliards d'€.

La santé, un secteur très concurrentiel

La Sant
é est un marché immédiatement mondial (Europe – Etats-Unis – Asie), tant en termes de concurrence que de clients. L’innovation en Santé est souvent comparée à « un marathon sprinté sur un marché mondial » : le secteur est très concurrentiel, pour les entreprises, les ressources (talents, capital...) et les territoires.

Les entreprises de la Région sont en concurrence directe avec d’autres territoires, qui mettent en place des stratégies très agressives pour faire face aux mutations rapides du secteur. Le soutien de la Région est un enjeu crucial pour former les compétences nécessaires sur le territoire et accompagner la stimulation de l’innovation en santé pour qu’elles restent compétitives.


R
épartition géographique des industries de la santé


Les établissements et des salariés sont principalement localisés dans les départements du Rhône et de l’Isère qui accueillent plus de 600 établissements appartenant aux industries de santé, soit 50 % des établissements de la région.
Ces deux départements sont également les plus pourvoyeurs d’emplois avec près de deux tiers des salariés de la région. Plusieurs départements de la région possèdent des profils spécifiques :

◦ Dans le département du Rhône et la Métropole de Lyon (48% des effectifs régionaux), la fabrication de préparations pharmaceutiques est prépondérante, mais l’ensemble des activités des industries de santé y sont représentées.

◦ Dans les départements de l’Isère (16 % des effectifs régionaux) et de la Haute-Savoie (7% des effectifs régionaux) il y a une place prépondérante de la fabrication de matériel médico-chirurgical et dentaire dans les effectifs et une forte représentation de la fabrication de produits pharmaceutiques.

◦ Dans les départements du Puy-de-Dôme (9% des effectifs régionaux) et de l’Allier (3 % des effectifs régionaux), la fabrication de produits pharmaceutiques de base est très présente, (alors que cette activité est peu présente en Rhône-Alpes).



Un contrat pour soutenir la formation et le recrutement des industries de Santé


Pour répondre à la demande des branches professionnelles et soutenir la formation et le recrutement dans ce secteur, la Région et l’Etat se sont engagés dans un Contrat d’Objectif Emploi Formation (COEF) des industries de santé pour la période 2019-2022, signé lors du Mondial des Métiers en février 2019.


Les signataires du COEF sont le SNITEM, le LEEM, le SIMV, le SIDIV, Lyonbiopole, l’OPCO 2I, la DIRECCTE, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Pôle Emploi, les académies de Grenoble, Clermont-Ferrand et Lyon.

?id=8xFixvP3WiZqL7P9k7UClpiv2x0UnWjA


Au regard des évolutions et mutations du secteur, les travaux du COEF en termes de besoins en compétences s’articulent autour :

▪ Du développement de la filière vers les biotechnologies

▪ De l’accentuation des exigences réglementaires

▪ Des transformations digitales qui modifient l’ensemble des métiers des industries de santé.
Pour identifier des solutions face aux difficultés par les entreprises du dispositif médical, et face à l’accentuation des exigences réglementaires (Marquage CE), et face à la pénurie de candidats dans le secteur, un groupe de travail spécifique a été mis en place au sein du COEF avec l’objectif de créer :

▪ Un diplôme universitaire (DU)

▪ Des passerelles avec des filières techniques, scientifiques (ex : pharmaciens d’officine) et juridiques.

Des formations sanitaires et sociales pour répondre aux besoins des établissements de santé

La mission de la Région s’articule autour de 4 axes :

▪ Définir la stratégie de développement des formations sanitaires et sociales

▪ Agréer les instituts à délivrer la formation et Définir le nombre de sections et de places de formation

▪ Financer les instituts de formation

▪ Attribuer des bourses sur critères sociaux aux élèves et aux étudiants


Le public ciblé :

▪ Les jeunes en poursuite d’études

▪ Les demandeurs d’emplois


Le budget consacré :

▪ 123 M€ en fonctionnement

▪ 5 M€ en investissement

▪ 4 416 bourses accordées pour le secteur sanitaire, dont 3 052 pour les étudiants infirmiers, soit 12,3 M€

La formation Santé en chiffres clés :

• 20 000 places de formation en médical et para médical (hors études de santé) incluant les
formations sociales, dont 42% d’étudiants en filière Infirmier

▪ 74 Instituts de formation repartis sur 107 sites sur tout le territoire

▪ 159 sections de formation

▪ 17 Diplômes d’État et 2 Certifications


Caractéristiques des apprenants en formation Santé


• Une moyenne d’âge de 27 ans
• Un public féminin à 84%
• Statuts : 50% élève-étudiants ou apprentis; 30% demandeurs d’emploi et 20% actifs occupés

• Taux de certification : 91 % des présents à l’examen obtiennent leur diplôme
• 16% de l’emploi salarié, presque 500 000 salariés

Ecomnews - Adds