Ecomnews - Adds
Vaucluse : L'association de préfiguration de la Gare Numérique labellisée " Fabrique de territoire"
Par Philippine Gentit publié le 07 FEVR 2020 à 16:52
Le 3 février dernier à Concarneau, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales et Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, ont dévoilé le nom des 80 premières structures lauréates de l’appel à manifestation d’intérêt « fabriques de territoire et fabriques numériques de territoire ».

Une fabrique de territoire est une tête de réseau qui joue un rôle de :

  • lieu ressources pour les porteurs de projets environnants ;

  • lieu de formation et d’apprentissage ;

  • lieu d’inclusion numérique pour les populations éloignées d’Internet et de ses nouvelles opportunités. L’objectif est de les développer dans les territoires qui en sont dépourvus.

Après le lancement, en juin dernier, d’un programme spécifique sur les tiers-lieux, « Nouveaux lieux, nouveaux liens », le Gouvernement a encouragé ce mouvement de fond qui transforme nos territoires.

Aujourd’hui, les tiers-lieux sont devenus des plateformes de services qui contribuent à la vitalité de tous les territoires : ruraux, péri urbains, urbains, quartiers de la politique de la ville...

Un tiers lieu est un nouveau service pour les habitants. C’est un espace physique pour faire ensemble : coworking, atelier partagé, fablab...

Les tiers-lieux sont les nouveaux lieux du lien social, de l’émancipation et des initiatives collectives. Ils se sont développés grâce au déploiement du numérique sur le territoire.

?id=yi7HDw34WMokLp3cFeQC67Kjr560FXP4

Chaque lieu a sa spécificité, son fonctionnement, son mode de financement, sa communauté.
Mais tous permettent les rencontres informelles, les interactions sociales, favorisent la créativité et les projets collectifs.

À l’heure des grandes transitions démographique, numérique, écologique et productive, le Gouvernement décide de soutenir ces initiatives publiques et privées en adoptant une nouvelle méthode d’intervention : sans prescrire, sans chercher à normaliser mais en accompagnant, en accélérant et en « outillant » l’ensemble des acteurs.

Les grands axes du programme :

  • Favoriser le maillage le plus fin possible des territoires en tiers-lieux ;
  • Donner les moyens aux tiers-lieux de diversifier leurs revenus en développant des services d’intérêt général déclinés en fonction des besoins des territoires ;
  • Faciliter la professionnalisation et l’organisation des réseaux de tiers-lieux ;
  • Impliquer des partenaires publics et privés autour de ce programme en proposant un cadre d’intervention commun et des outils mutualisés.

?id=O6usyLHRC3XXCJ7NUkmYsKPhkAk5wrsO

Les chiffres clés :

  • 1800 tiers-lieux recensés sur le territoire national en 2018

  • 80 labellisations décernés le 3 février 2020

  • Objectif de l’État : identifier 300 « fabriques de territoire », existantes ou en projet, dont 150 implantées en quartiers prioritaires de la politique de la Ville (QPV) et 150 dans les territoires ruraux.

Ecomnews - Adds