#2022 #Agriculture #Alimentaire #Budget #Economie #Environnement #GrandAvignon #JoelGuin #ProvenceAlpesCoteDAzur #Tourisme #Vaucluse #ProvenceAlpesCoteDAzur #Vaucluse
Denys Bédarride
16 mai 2022 Dernière mise à jour le Lundi 16 Mai 2022 à 08:05

Le Grand Avignon représente un pôle économique majeur et dynamique dans le Vaucluse. Sa priorité consiste à consolider cette position, notamment en soutenant les entreprises locales et en les aidant à s’adapter aux nouveaux enjeux économiques et envi

Le Grand Avignon va enclencher un programme de redynamisation de ses zones d’activités économiques (requalification de voiries, végétalisation, aménagements cyclables, signalétique…), afin d’améliorer les conditions d’accueil des entreprises et de consolider leur ancrage local. 

?id=URZHy7ZH9AFkyyNdkuZ2mdzG7znUhntb

L’Agglomération accompagne également le tissu économique dans un contexte d’après-crise : modernisation de la pépinière Créativa, subventions pour le futur bâtiment du pôle de compétitivité Innov’alliance offrant des services aux entreprises du secteur de la naturalité, et pour le nouveau lieu innovant du réseau Food’In PACA destiné aux entreprises agro-alimentaires, appels à projets développement économique et insertion (564 500 €)… 

Tourisme : une nouvelle stratégie de marketing territorial : 

Le Grand Avignon va poursuivre sa nouvelle stratégie touristique tournée vers un tourisme plus durable et axée sur la nature. L’année 2022 sera également marquée par la relance de la politique d’animation et de promotion du territoire avec une nouvelle stratégie de marketing territorial. 

?id=Lxczg9nQZCqjXqcWxyrV1UELfELAeUnX

Coup d’accélérateur sur les transports : 

Avec un budget de 79 M€ dédié aux transports en commun, le Grand Avignon poursuit la politique engagée ces dernières années en faveur de la mobilité durable. 2022 constituera ainsi une année de transition pour le réseau de transports en commun du Grand Avignon, Orizo, qui va changer d’opérateur à compter du 1er juillet. Tecelys, la société publique locale de l’Agglomération, assurera à compter de cette date la gestion du réseau ainsi que plusieurs chantiers à venir.

Côté investissements, fixés à 32,8 M€, le budget comprend notamment l’ouverture du parking-relais de Saint-Chamand, le lancement de la phase 2 du tram ou encore le renouvellement de bus… 

 

Pour une économie de l’alimentation : 

Après deux ans de concertation et un diagnostic approfondi, le Programme Alimentaire Territorial (PAT) du Grand Avignon engage aujourd’hui la mise en œuvre d’un plan d’actions ambitieux, évalué à 7,5 M€, dont l’objectif est de maintenir une agriculture forte et durable, et garantir l’accès de tous à une alimentation saine et de qualité. 

Financée à hauteur de 2,5 M€ par l’Agglomération, cette feuille de route adoptée en conseil communautaire le 14 mars dernier planifie 20 actions majeures organisées autour de 5 priorités structurantes.

Préserver le potentiel de production du territoire constitue l’une des problématiques majeures. Ainsi plusieurs actions visent à redynamiser le secteur en favorisant l’installation de nouveaux agriculteurs. Faciliter l’accès des populations les plus précaires à des produits sains et locaux s’affiche aussi comme l’un des pans stratégiques du programme. 

De nombreuses dispositions portent également sur la restauration collective, la qualité des produits dans les cantines et la réduction du gaspillage, ainsi que sur le développement des circuits courts. L’enjeu est d’entretenir une dynamique locale en encourageant les initiatives issues de l’économie sociale et solidaire. 

?id=f6TeAhIUoJF51CTFyyClQaPRIDFMu4nS

Pour stimuler le développement économique du territoire et favoriser l’insertion, le Grand Avignon a lancé 2 appels à projets pour 2022. 

L’objectif du premier est de favoriser l’émergence de projets responsables, de soutenir les initiatives respectueuses de l’environnement, d’encourager l’innovation ou encore la création d’emplois locaux, pour “imaginer l’économie de demain”. Les enjeux de cette thématique ont inspiré 51 structures qui ont proposé 78 projets. 

Le second ambitionne de participer au développement de l’insertion par l’activité économique, l’emploi et la formation professionnelle. Il s’adressait aux structures d’insertion par l’activité économique ou aux associations des secteurs de la formation et de l’emploi. 

Au total, 20 candidatures ont été déposées. 11 secteurs différents sont concernés, notamment les filières d’excellence comme la naturalité et l’aéronautique. Les subventions accordées représentent 442 000 € pour le développement économique et 122 500 € pour l’insertion.

Trouver un emploi grâce aux marchés publics :

Développer la clause d’insertion dans les marchés publics constitue un moyen de favoriser l’accès ou le retour à l’emploi des populations qui en sont le plus éloignées. En intégrant cette mesure spécifique, les marchés du Grand Avignon et des communes de l’agglomération ont généré en 2021 plus de 86 000 heures d’insertion à l’attention des publics éligibles, dont près de 40 % dans le cadre du projet de renouvellement urbain (NPNRU) porté par le Grand Avignon. 

Si ces résultats comprennent encore une majorité d’hommes, une attention particulière est portée sur les parcours des jeunes et des femmes des quartiers prioritaires. L’important travail de coordination est confié à deux agents facilitatrices au sein de la Mission locale jeunes Grand Avignon.

Ces personnes accompagnent l’intégration de la clause en amont des commandes publiques, la mise en œuvre des engagements ainsi que la prescription des publics éligibles. 

?id=mE0zkF0Thvek3XieIEeSt16HECDT6Dhq

Pour des zones d’activités plus modernes 

L’attractivité des Zones d’Activités Économiques (ZAE) demeure un levier incontournable pour accueillir et ancrer les entreprises sur le territoire. Pour favoriser un développement économique local et durable, le Grand Avignon a entrepris une redynamisation de ces zones. Le programme des travaux engagés sur 4 ans représente un budget de 20 M€. L’entrée de la zone des Balarucs à Caumont-sur-Durance est dans ce cadre en cours de chantier. 

Au second semestre, c’est la zone de l’Aspre à Roquemaure qui fera l’objet de travaux de modernisation, puis celle de l’Oseraie au Pontet.

Joël Guin, le président du Grand Avignon précise : « Le budget 2022 incarne le premier acte d’engagement concret et effectif pour mettre en œuvre le projet de territoire que les élus du Grand Avignon ont élaboré et voté l’année dernière.

Un projet de territoire, et donc un budget qui se déclinent sur deux axes majeurs pour notre avenir commun : la transition écologique et énergétique, et le développement économique, pour lesquels l’Agglomération va donc continuer de concentrer l’essentiel de ses investissements. « 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.