#Agriculture #Aides #Ain #AuvergneRhoneAlpes #Drome #Eau #Ecologie #Environnement #Ain #AuvergneRhoneAlpes #Drome
Denys Bédarride
28 avril 2022 Dernière mise à jour le Jeudi 28 Avril 2022 à 08:04

Au cours du premier trimestre 2022, l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a accompagné 251 projets portés par les collectivités, entreprises, agriculteurs et associations pour améliorer la qualité des eaux et des milieux aquatiques, en Auvergne-

En particulier, l’objectif d’économiser 30 Mm3 d’eau par an se poursuit et  l’agence de l’eau a apporté 12,8 M€ d’aides pour 121 projets d’économie d’eau en Auvergne-Rhône-Alpes.

?id=0zTdKVbRyXCupzOCxjjaStrgBtNW7T16

Les chiffres clés au 1er trimestre 2022 en Auvergne-Rhône-Alpes

 

  • 51 % des aides (13,3 M€) sont attribués pour améliorer l’assainissement et l’alimentation en eau potable des collectivités, avec :
    -9,3 M€ pour réduire les rejets d’eaux usées, dont 4,8 M€ pour améliorer leur collecte, notamment par temps de pluie (2,7 M€, dont 0,9 M€ pour déconnecter les eaux pluviales du réseau d’assainissement et les infiltrer), et 4,5 M€ pour leur traitement, dont 3 M€ d’avance pour la réalisation de l’unité de méthanisation de Marignier dans la région de Cluses (74) ;
    -4 M€ pour l’eau potable, dont 3,3 M€ pour la mise à niveau des équipements des collectivités en zone de revitalisation rurale ;

 

  • 27 % des aides (7 M€) portent sur la restauration des milieux aquatiques, dont 3,5 M€ consacrés aux « Paiements pour Services Environnementaux » qui rémunèrent les agriculteurs pour des pratiques favorables à l’eau et à la biodiversité, 1,4 M€ pour l’animation territoriale, 1,1 M€ pour renaturer les cours d’eau et 0,7 M€ pour préserver les zones humides ;

 

  • 8 % des aides (2 M€) contribuent à réduire les pollutions industrielles, dont 0,9 M€ pour traiter les rejets de micropolluants et de toxiques ;

 

  • 6 % des aides (1,6 M€) visent une meilleure gestion quantitative de la ressource, dont 1,4 M€ pour économiser l’eau, notamment en réduisant les fuites des réseaux d’eau potable (1,1 M€)

 

  • les derniers 8 % des aides (2,2 M€) vont respectivement à la coopération internationale (1,1 M€), la connaissance et la communication (1 M€) et la réduction des pollutions agricoles (0,1 M€).

?id=eGOt69xqMyI585chaMy2xRAmM4y19axd

Exemple de projets aidés dans l’Ain et la Drome :

Ain : Rémunérer les agriculteurs de la Dombes pour les services rendus à l’environnement

La communauté de communes de la Dombes met en place des paiements pour services environnementaux afin de rémunérer 37 agriculteurs, agri-pisciculteurs, pisciculteurs engagés dans des projets qui visent la reconquête de la biodiversité et l’amélioration de la qualité de l’eau vis-à-vis des pesticides au niveau des chaines d’étangs et sur les cours d’eau Veyle et Chalaronne en tête de bassin versant.

Ces exploitations, qui totalisent 3 740 hectares de terres agricoles et 1145 ha en eau répartis sur 94 étangs, bénéficieront au total de 3,1 M€ d’aide de l’agence de l’eau sur 5 ans.

 

Ain : Une nouvelle station d’épuration à Pont d’Ain

La commune de Pont d’Ain va construire un nouvel équipement de traitement des eaux usées domestiques en remplacement de l’ouvrage actuel dont le mauvais fonctionnement génère des rejets polluants dans l’Ain et le Suran, notamment par temps de pluie. La nouvelle station d’épuration, d’une capacité de 5000 équivalents-habitants, sera équipée d’un traitement du phosphore avec une désinfection en période estivale pour sécuriser les baignades. La création d’un bassin de stockage des eaux de pluie est également prévue. L’aide de l’agence de l’eau s’élève à 1,4 M€.

 

Drome : Réduire les prélèvements d’eau dans la Barberolles

Le syndicat des eaux de Barbières Besayes va réinjecter dans la Barberolles la partie des eaux des sources de Sert amont et aval et de Palletou qui est actuellement captée mais non utilisée pour l’alimentation en eau potable. Actuellement, cette eau captée en trop est rejetée à environ 13 km de son point de captage.

Ce projet permettra de limiter les périodes d’assecs de la Barberolles qui sont de plus en plus longs et marqués entre les communes de Barbières et de Bésayes. L’agence de l’eau apporte une aide de 45 200 €.

 

Source Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse

Crédit photo : ©Jérémy Flament

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.