#Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #Institutions #Occitanie #Videos #VosPhotosAmpAmpVideos #Occitanie
Denys Bédarride
10 juillet 2015 Dernière mise à jour le Vendredi 10 Juillet 2015 à 13:10

Sur le plateau de la CAPEB TV, interview du Président de la Chambre de Métiers de l'Hérault et du Secrétaire général du BTP CFA LR.

Lors de la 3e émission de la CAPEB TV,  Denys Bedarride, (Président d’Ecomnews ) recevait Claude Lopez (Président de la CMA Hérault) et Jean-Christophe Xicoy ( Secrétaire général du BTP CFA Languedoc Roussillon) sur les enjeux de l’apprentissage.

Pour Claude LOPEZ “la CMA Hérault a pris conscience qu’il était indispensable pour une Chambre qui rassemble autant de chefs d’entreprise (30 000 ressortissants) d’avoir un organe spécifique pour gérer et organiser l’apprentissage. Les élus ont donc décidé depuis quelques années de créer un CFA. Cela ne s’est pas fait sans aléas mais aujourd ‘hui le chantier est presque terminé et il devrait être prêt à fonctionner en septembre prochain.”

La création de ce CFA nécessite de la place, la CMA s’en ira donc du côté du quartier de Pierres Vives. En effet, l’Avenue Saint Lazare ne permettait plus de s’agrandir, l’endroit étant classé site historique.

L’ensemble des formations qui seront dispensées au sein de ce centre ont été choisies en accord avec la Région pour ne pas concurrencer les autres CFA du Languedoc-Roussillon.

Jean Christophe Xicoy dirige 4 CFA dans la région Languedoc Roussillon soit un par département. Et il se félicite de l’étroite collaboration qu’entretiennent ses institutions avec la CMA. A tel point que celles-ci travaillent ensemble pour la création d’un brevet de maitrise équivalent à un Bac +2. Ce nouveau diplôme sera aussi accessible en formation continue pour les gens déjà en postes.

Malgré cette bonne nouvelle, le Secrétaire général du BTP CFA de Languedoc-Roussilon,  rappelle que le contexte n’est pas favorable à l’apprentissage puisqu’en effet un contrat dure au moins 2 ans. Et les carnets de commande étant étriqués, il est difficile de prendre pour les entreprises de prendre une décision. Preuve d’un contexte difficile, il y avait 3100 apprentis en 2009 contre seulement 2500 aujourd’hui dans la région.

Claude LOPEZ se félicite tout de même d’avoir envoyer des développeurs rencontrer les artisans pour leur proposer la solution de l’apprentissage. Cette mesure a permis d’engager 80 apprentis supplémentaires par rapport à l’année dernière et d’aller à l’encontre du mauvais contexte économique.

Le gouvernement a annoncé que des aides étaient en cours de préparation pour favoriser l’apprentissage (notamment concernant la prise en charge des rémunérations) mais elles n’ont toujours pas été publiées au Journal Officiel.

Heureusement Jean Christophe Xicoy se réjouit d ‘avoir une Région avec des élus favorables à cette méthode de formation et qui met les moyens pour tenir les objectifs.

Malgré la situation, le Secrétaire Général du BTP CFA Languedoc Roussillon encourage les entreprises à prendre des apprentis car après quelques mois de formation seulement, les jeunes sont rapidement opérationnels.

Et Claude Lopez en profite pour conclure que : « Réaliser un métier de ses propres mains produit une grande fierté »

Interview vidéo : Interview CAPEB TV Claude Lopez et Jean-christophe Xicoy 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *