#Actualite #BuzzNews #Economie #Entreprises #Occitanie #VieDesEntreprises #Occitanie
superadmin
26 novembre 2016 Dernière mise à jour le Samedi 26 Novembre 2016 à 07:11

Quelques années après Japan Airlines, la compagnie japonaise low-cost Peach Aviation vient de commander treize appareils monocouloirs à Airbus.

La compagnie low-cost Peach Aviation a annoncé qu’elle commandait 13 avions à Airbus.

La commande d’une valeur d’environ 14 millions de dollars porte sur 10 A320neo et 3 A320ceo, en motorisation classique.

Le PDG de la filiale d’aviation commerciale d’Airbus, Fabrice Brégier, se félicite que l’A320 renforce ainsi sa position commerciale au Japon, un marché sur lequel le groupe européen est peu présent comparé à Boeing.  

Japan Airlines avait déjà commandé des A350, et la compagnie ANA Holdings a récemment commandé des A380. 

Avec Peach Aviation, Airbus semble avoir réussi à convaincre les compagnies japonaises de la nécessité de diversifier leurs flottes aériennes.

La flotte Peach comprend déjà une vingtaine d’A320ceo. Avec cette commande, Peach Aviation deviendra la première compagnie aérienne à bas coûts du Japon à opérer des A320neo. Elle espère monter à 35 appareils Airbus avant 2020.

Son patron, Shinichi Inoue, a précisé les raisons de cette nouvelle commande : « Nous avons réfléchi à plusieurs aspects, mais nous avons opté pour l’A320neo qui est selon nous le plus approprié à nos critères », a-t-il déclaré.

Avec une motorisation et des éléments de voilure améliorés par rapport à l’A320ceo, l’A320neo permet d’économiser environ 15% de carburant.

Les compagnies low-cost spécialisées sur les liaisons régionales et courtes ont de plus en plus tendance à estimer que l’A320 dans sa version néo, plus économique, est un appareil bien adapté à leurs besoins.

La famille A320 a totalisé jusqu’à présent quelques 12 800 commandes, avec plus de 7 250 livrés à environ 400 clients à travers le monde.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.