#Actualite #Agenda #BonsPlans #BuzzNews #Collectivites #Economie #NouvelleAquitaine #NouvelleAquitaine
Charlotte Cabane
4 juin 2015 Dernière mise à jour le Jeudi 4 Juin 2015 à 12:06

6000 logements sociaux seront rénovés en matière d'isolation thermique.

Lancé depuis le 18 mai 2015, un appel à manifestation d’intérêt (AMI) doit permettre d’identifier tous les projets en matière d’efficacité énergétique dans les logements sociaux en Aquitaine.

Il s’agit en particulier des travaux de rénovation thermiques, tels que les modifications d’installations électriques, les reprises d’étanchéité, les travaux d’isolation, de toitures, d’huisseries, etc. 

Les plus pertinents seront ainsi présélectionnés pour être cofinancés par le Fond européen de développement régional (FEDER) et la Région Aquitaine.

Principal émetteur de gaz à effet de serre

Cette démarche s’inscrit dans la stratégie régionale globale de lutte contre le réchauffement climatique et plus particulièrement les politiques habitant – logement. Le logement est en effet aujourd’hui le plus gros émetteur de gaz à effet de serre.

L’objectif est donc de réduire la consommation finale d’énergie dans les habitations. Pour être éligibles au cofinancement, les projets doivent démontrer une démarche globale vers le développement durable.

La sélection s’appuiera sur les résultats annuels visés en termes de gain énergétique et d’émission de gaz à effet de serre en fonction du type de logement et du mode de chauffage. Mais également sur la maitrise de la consommation d’eau, et la sensibilisation des occupants aux économies d’énergie.

 

Effet d’entrainement

Mis en place pour la période 2014-2020,  le Programme opérationnel FEDER – FSE  prévoit un budget de 15 millions d’euros destiné à la rénovation thermique dans les logements sociaux en Aquitaine.

L’objectif est de toucher 6000 logements en Aquitaine dans ce laps de temps. Les bailleurs sociaux et autres propriétaires privés de logements sociaux sont les cibles prioritaires de cet AMI. Les syndicats de copropriétaires peuvent également y répondre pour les travaux sur les parties communes, et sous certaines conditions.

Après analyse des dossiers par les services de la Région, un comité technique des financeurs, réunissant toutes les acteurs concernés, à la fois territoires et institutionnels, se réunira régulièrement dès le mois de juillet 2015.

Il participera à la pré-sélection des projets et la finalisation de leur plan de financement. C’est ce qui constituera le « feu vert » pour le dépôt de la demande d’aide européenne.

Cette organisation très en amont doit permettre d’organiser l’enregistrement des dossiers sur six ans. Elle doit aussi veiller à ce que l’équité des acteurs et des territoires soit respectée.

En ciblant le logement social, la collectivité espère faire boule de neige. Elle vise ainsi un effet d’entrainement et d’exemplarité en matière de performance énergétique. L’AMI court jusqu’au 19 juin.

Plus d’informations sur : Région Aquitaine 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *