#AnalyseEconomique #Economie #InfosNationales #InfosNationales
Denys Bédarride
7 janvier 2015 Dernière mise à jour le Mercredi 7 Janvier 2015 à 17:01

Nos concitoyens semblent soucieux de l’origine de fabrication des produits industriels : un consommateur sur deux déclare privilégier les produits français ; et 68% estiment que les produits fabriqués en France sont de meilleure qualité que les biens

Malgré la crise, plus de trois personnes sur cinq sont prêtes à payer plus cher les produits fabriqués en France
D’ailleurs, la population se dit très souvent prête à payer plus cher les produits manufacturés d’origine française et le consentement à payer plus cher a tendance à augmenter depuis quinze ans : il est passé de 39% en 1997 à 61% cette année (+22 points).

Mais pour acheter français, il faut commencer par savoir reconnaitre l’origine des produits en magasin, ce qui n’est pas toujours évident pour le consommateur. Une multiplicité de logos et labels existent et il est souvent difficile de s’y retrouver. Le label officiel « Origine France Garantie », crée en 2011 a pour objectif de pallier ce problème, mais il n’a peut-être pas encore acquis la notoriété suffisante pour qu’une majorité de consommateurs le reconnaissent.
Nos concitoyens semblent pourtant très intéressés par un label distinctif des produits fabriqués en France : 68% jugeraient un tel label utile pour choisir leurs produits ; ce taux atteint 85% parmi les consommateurs qui affichent la volonté de privilégier les produits Made in France. L’intérêt est plus fort que pour un label environnemental par exemple.
Le consentement à payer plus cher pour le Made in France est devenu une question de revenus, ce qui n’était pas le cas il y a quinze ans.

L’engouement pour le Made in France doit être nuancé : depuis 2010, on constate, en effet, un léger repli du consentement à payer plus cher les produits français (-3 points). Et ce repli est encore plus marqué chez les catégories modestes. En 2014, 47% des ménages percevant des bas revenus estiment pouvoir se permettre d’acheter plus cher des biens manufacturés français, contre 55% en 2010 (-8 points). Les classes moyennes inférieures sont elles aussi moins enclines à payer plus cher le Made in France (-10 points).

L’intérêt porté au fabriqué en France est plus fort chez les séniors
Les jeunes se préoccupent moins que les séniors du pays d’origine des produits et ils ont tendance à penser que les produits français sont de qualité équivalente à ce qui se fait à l’étranger. Ils disent majoritairement qu’ils ne veulent pas les payer plus cher que les produits hexagonaux et que leur principal critère d’achat est le prix des produits.
Plus les individus interrogés avancent en âge, plus ils vantent la qualité des produits français, plus ils sont prêts à payer cher des produits hexagonaux et plus ils considèrent l’origine de fabrication des produits comme un critère important lors de l’acte d’achat.

Source: CREDOC

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.