#Aides #CCIDeLozere #DepartementDeLaLozere #Entrepreneuriat #Entreprises #Jeunes #Lozere #LozereDeveloppement #Occitanie #Lozere #Occitanie
Denys Bédarride
21 juin 2022 Dernière mise à jour le Mardi 21 Juin 2022 à 07:06

Pour la cinquième année consécutive, le Conseil départemental de la Lozère a reconduit l'opération « Challenge jeunes » en 2022. Le jury présidé par Patricia Bremond, présidente de la commission Jeunesse, éducation et citoyenneté, et composé de Vince

?id=vYam0o5juS0WQepnSQRiWWEkCXIxlbUg

Pour cette édition, le jury a décidé de remettre deux premiers prix ex-æquo pour des projets de reprise d’entreprise. 

Ils ont chacun remporté 2 250€.

D’une part, Jules Servy, qui reprend la boucherie Flavier de La Malène, suite au départ à la retraite de son propriétaire. Formé en apprentissage à Laguiole, Jules a décidé de se lancer dans ce projet, soutenu par sa compagne qui travaille comme bateleuse dans les gorges et par l’ancien propriétaire qui va lui passer le relais en douceur et surtout lui confier ses recettes. 

« Ce projet est un aboutissement de toutes mes années d’apprentissage et de travail. Il me porte à cœur car sans repreneur cette boucherie serait restée fermée. La Malène et les gorges du Tarn auraient perdu un commerce qui pour moi est essentiel », confie le lauréat, que les habitants et les touristes attendent avec impatience de voir lever le rideau. C’est donc un jeune et nouvel arrivant qui s’investit dans la vitalité du territoire.

D’autre part, Alain Rodriguez projette de reprendre le garage automobile situé à Ispagnac lorsque son propriétaire partira à la retraite. « L’idée existait déjà avec mon père il y a quelque année, mais sans aboutir faute d’un diplôme en mécanique auto. J’ai donc passé un CAP ainsi qu’une mention dans le domaine de l’automobile et j’ai travaillé dans une concession et le garage solidaire de Florac. Ensuite s’est présentée l’opportunité du départ à la retraite de Mr Fayet, dans le village que j’habite ». 

?id=P4UFXcJPR934rXF4gCRyL4SB117Aqjx5

Alain et sa compagne prévoient de reprendre le garage et station-service d’Ispagnac, à compter de septembre 2023.

Le 2e prix, de 1000 euros a été remporté par Laurie Bouchard, Professeure d’activités physiques adaptées, elle souhaite proposer des séances particulières de sport ou de groupe pour favoriser le bien-être. 

Son projet s’adresse à toutes les personnes qui souhaitent reprendre un mode de vie actif, obtenir des conseils et conserver une autonomie le plus longtemps possible. Son approche combine des conseils nutritionnels, sportifs et d’habitudes de vie. Elle vise notamment à lutter contre l’inactivité et l’exclusion. 

Audrey Boulard décroche, quant à elle le 3ème prix, de 600€, avec un projet de formation à l’économie circulaire. La jeune femme s’intéresse depuis longtemps à des modèles économiques alternatifs. Elle a créé il y a quelques mois une plateforme en ligne de location d’outillages en tout genre : Locatool. Elle a naturellement pensé, dans la foulée, que ses compétences et son regard particuliers pourraient être partagés. 

Elle souhaite donc proposer des ateliers de sensibilisation aux structures éducatives, aux entreprises, aux collectivités ou à des groupes de particuliers autour de l’économie circulaire et de la promotion d’une consommation plus responsable.

Le 4ème prix a été décroché par Léa Delaporte. « Nous sommes trois danseuses avec des parcours différents (théâtre, cirque, arts martiaux, danse), mais nous nous sommes connues au sein d’un même espace d’entraînement : Descalzinha Danza, à Madrid lors de l’année 2021 ». 

De cette rencontre est née la création d’un spectacle, qui sera joué entre le 20 et le 25 juin en Lozère. Le projet du trio est de rendre la danse contemporaine accessible, de diffuser le spectacle déjà créé et de pouvoir réaliser une résidence sur le territoire lozérien. Le projet est soutenu à hauteur de 400€.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.