#BouchesDuRhone #CNTLMarseille #Loisirs #Marseille #Nautisme #ProvenceAlpesCoteDAzur #TransitionEcologique #BouchesDuRhone #Marseille #ProvenceAlpesCoteDAzur
Denys Bédarride
15 juin 2022 Dernière mise à jour le Mercredi 15 Juin 2022 à 09:06

Le monde change. En 50 ans, les technologies et les usages ont profondément révolutionné la plaisance d’aujourd’hui, mais les mutations de demain s’annoncent plus complexes encore. A l’initiative de son président, Franck Recoing, le CNTL-Marseille -

Un laboratoire d’idées et de solutions concrètes qui prend toute sa dimension à l’aune de l’organisation des épreuves de voile des Jeux Olympiques de Paris 2024 dans la rade de Marseille.

 

Croiser les regards, les formats, les expériences

Transition numérique et transition environnementale sont aujourd’hui au cœur de la réflexion des pouvoirs publics, comme des acteurs de la filière et des utilisateurs. Fort de son expérience et de ses responsabilités, le CNTL met en place une véritable plateforme d’échanges permettant de décoder ces mutations majeures et d’identifier les moyens de leur donner un élan choisi plutôt que de les subir.

?id=E3YRFyyg9Pf1XfDOCgQUpFGMyuNgOuZ5

Au souhait de développer la réflexion collective s’ajoute celui de donner de la visibilité à des initiatives positives, sources communicatives d’inspirations vertueuses.

Le jeudi 7 juillet entre 14 et 20 heures, la rhétorique s’organise autour de trois volets de 1 heures 30  « la plaisance de demain », « Port as a service » et « Cap planète », déclinés sous 3 formes : une présentation type « Ted », des tables rondes participatives et des démonstrations de technologies grâce à un espace réservé aux start-ups. Dans le sillage de cette première édition organisée à l’occasion de l’anniversaire du club, les Rencontres sont appelées à se renouveler.

 ?id=q1VSWQ210WotzDdCpc2o9hlAjHONCFeU

Plus qu’hier, moins que demain

« Il y a 50 ans, de grands chefs d’entreprise et autres capitaines d’industrie ont eu la vision du développement à venir de la plaisance en créant de toutes pièces sur le plan d’eau du Vieux-Port un club destiné à répondre à une forte demande. » explique Franck Recoing « Au moment de fêter cet anniversaire, notre préoccupation est, à notre tour, de développer une vision qui, dans 50 ans, pourra permettre aux générations futures de se féliciter du travail qui aura été  accompli pour imaginer et faire notamment ce que la plaisance sera en 2070 »

En tant que maillon actif de la chaîne de la plaisance, le CNTL-Marseille, titulaire du Pavillon Bleu depuis 23 ans (premier club privé de France à l’avoir obtenu en 1999), travaille aussi à la diminution de son impact carbone en gérant ses interventions et en optimisant son organisation.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.