#Actualite #Agenda #BuzzNews #Economie #ProvenceAlpesCoteDAzur #ProvenceAlpesCoteDAzur
Olivia Oreggia
3 mars 2016 Dernière mise à jour le Jeudi 3 Mars 2016 à 13:03

Pour sa 27e édition, le Marché International des Professionnels de l’Immobilier reprend ses quartiers pour 4 jours sur la Croisette.
Organisé par Reed MIDEM, le MIPIM réunit les acteurs les plus influents du secteur, toutes catégories confondues (bur

 

 

 

Cette année, le MIPIM ouvre ses portes à 2.450 sociétés exposantes et quelques 21.500 participants parmi lesquels :

– 1.500 architectes et designers
– 3.500 promoteurs
– 550 villes et collectivités locales (Nice, Marseille, Toulouse, Bordeaux pour la France)
– 4.800 investisseurs et institutions financières

 

Les groupes hôteliers ont leur propre pavillon, étalé sur 800m2.

Les plus grands noms de l’hôtellerie et du tourisme sont présents : Starwood Hotels & Resorts, AccorHotels, Club Med, IHG Intercontinental, Hyatt, Hilton…

Capital pour un secteur (le-dit « marché de l’hospitalité ») qui a enregistré près de 20 milliards d’euros d’investissements, en 2015, rien qu’en Europe.
Les ministères du Tourisme du Brésil, des Philippines et de l’Indonésie, ont par ailleurs tous 3 dépêché une délégation.

En effet, l’événement n’a pas « d’international » que le nom. Le monde s’y croise littéralement. Pour la petite histoire, 1.000.000 de cartes de visite y sont échangées chaque jour.

Au total, 89 pays sont représentés, venant des 5 continents.

A noter une participation croissante de pays européens comme l’Allemagne, le Royaume-Uni, la Belgique et les Pays-Bas, ainsi que des Etats-Unis et du Canada. De quoi compenser la diminution de la représentation russe liée au contexte économique et à la dévaluation du rouble.

 

Plus de 1.000 projets y sont présentés.

Parmi eux, 3 dossiers bordelais. La cité girondine ne vient pas à Cannes pour faire de la figuration, avec d’abord un immeuble résidentiel en bois de 50 mètres de haut, l’une des toutes premières réalisations de ce type au monde.


– L’EPA Bordeaux-Euratlantique a récemment lancé un appel à projets pour sa construction. Le cahier des charges fait mention d’une structure primaire en bois, le matériau pour la façade restant libre. Bordeaux-Euratlantique prévoit de construire 25 000 m² de structures en bois par an afin de lutter contre le changement climatique et soutenir les filières de bois locales. 7 équipes ont soumis leur proposition de projet. Le vainqueur sera annoncé le 16 mars sur le stand Bordeaux Métropole.

– Autre projet, présenté par Bordeaux Métropole : Le Belvédère. Il se dressera sur la rive droite de la Garonne, près du pont Saint-Jean. Il accueillera des bureaux (50.000 m2), des logements (30.000 m2), des commerces et services (10.000 m2) et un hôtel quatre étoiles. Les travaux devraient débuter en 2017. Les 3 équipes sélectionnées ont rendu leurs projets début décembre. Le nom du lauréat sera dévoilé pendant le MIPIM.

– Enfin, la Métropole bordelaise présentera le Newton Park. A Bègles, cette fois, un ancien site occupé par Esso se veut être un parc dédié à l’intelligence environnementale. Il cherche à attirer des entreprises et créer des emplois dans le secteur de l’économie verte, tout en mettant en place des projets innovants pour lutter contre le réchauffement climatique.

Sur 4,5 hectares, il accueille déjà le spécialiste de l’éolien Valorem, un incubateur d’entreprises géré par Technowest, la fondation IFF Water, Fabinnov et URscop. Une flotte de voitures électriques est rattachée au parc, ainsi qu’un service de restauration. Il se composera de 14 immeubles, soit 26 000 m2 de bureaux et locaux, dont 8 900 m2 sont proposés à la vente. 5 000 m2 ont déjà trouvé des occupants.

 

– La métropole marseillaise mettra en avant sa force numérique via Aix-Marseille French Tech. Avec ses 7 000 entreprises, 40 000 emplois, 8 milliards d’euros d’investissement et le second pôle télécom après Paris, Aix-Marseille se veut être la capitale numérique du sud de la France.

En tout, 100.000 m2 de terrains sont ouverts à projets sur 3 sites : le pôle numérique Belle-de-Mai, le technopôle Marseille Provence et le technopôle de l’environnement Arbois-Méditerranée.

– Sera aussi présenté, le projet Henri Fabre.

S’inspirant de réussites locales comme celle du fabriquant d’hélicoptères civils Airbus Helicopters, le projet vise à conforter et à développer la filière aéronautique et mécanique, forte de plus de 27.000 emplois, et à consolider son implantation dans l’aire d’Aix-Marseille. Il s’agit ainsi de hisser la région PACA dans le groupe des régions aéronautiques les plus dynamiques de France. Un total de 180 ha de terrain est disponible sur l’ensemble de quatre sites stratégiques : Marignane (Technoparc des Florides), Saint Victoret (Parc d’Empallières), Vitrolles (Cap Horizon) et Istres (Pôle aéronautique).

 

Lyon, enfin, sera également à Cannes avec l’Airparc de l’aéroport Saint-Exupéry, le projet du Groupe Financière Duval. Avec à terme près de 30 000 m2 de surface de plancher sur 60 000 m2 de parc paysager, le parc d’affaires offre aux entreprises des bureaux à moins de 30 minutes du centre de Lyon, connectés au territoire national, desservis à l’international.

Il comprend 12 immeubles modulables et personnalisables selon les besoins des entreprises.

 

 

Lien vers le MIPIM

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *