#Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #CCINiceCoteDAzur #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #Institutions #ProvenceAlpesCoteDAzur #ProvenceAlpesCoteDAzur
Olivia Oreggia
17 janvier 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 17 Janvier 2018 à 11:34

Il est le projet phare de la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur : le campus régional de l’apprentissage doit ouvrir ses portes à la rentrée 2020 au cœur de l’Eco-Vallée. Un immense bâtiment blanc d’où devra émerger un vivier de choix

Le projet remonte à fin 2012, quand la CCI azuréenne répondait à l’appel à projets du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA) piloté par le commissariat général à l’investissement et géré par la Caisse des dépôts.

Après tant d’années, « ce n’est donc pas sans émotion » que Jean-Pierre Savarino, son président, a présenté « ce projet exceptionnel » et son programme. « Notre territoire a un besoin vital de compétences ! Ce campus sera là pour accompagner son développement économique. Il sera très orienté entreprenariat. Nous y installerons de nombreux services aux entreprises.»

Les formations que dispensent déjà les centres de la CCI seront agrémentées des plus innovantes. Une fois sur le marché du travail, les diplômés devront avoir des compétences en réelle adéquation avec les besoins des entreprises. Y compris sur les métiers du futur.

C’est donc au cœur de l’Eco-Vallée, là où Nice érige son avenir le plus innovant, que sortira de terre cet immense bâtiment blanc signé des architectes Corinne Vezzoni (The Camp à Aix en Provence) et Jean-Philippe Cabane (centre de formation de l’OGCNice). Sur 24.000m2, il accueillera 2.000 élèves en alternance, du CAP à l’école d’ingénieur.

Campuscci3

Ode à l’apprentissage

« Si ça ne tenait qu’à moi je rebaptiserais « apprentissage » par « Université des métiers », car ces formations mènent à des métiers d’excellence », a expliqué dans son discours Christian Estrosi.

Le maire de Nice, président de la Métropole Nice Côte d’Azur et vice-président de la Région PACA s’est fait depuis longtemps l’avocat de l’apprentissage dès 14 ans. « Ca règlerait bien des problèmes », assure-t-il. « 70% des apprentis trouvent un emploi moins de 6 mois après la fin de leur formation ! »

Charles-Ange Ginésy, le président du Département des Alpes-Maritimes partenaire du projet, est lui aussi venu plaider en faveur de l’apprentissage.

Tout comme le préfet. « Dans les 10 prochaines années, ceux qui ont fait les 30 Glorieuses, une génération d’entrepreneurs de salariés, d’ouvriers et de concepteurs va partir à la retraite. C’est LE problème de « l’entreprise France » aujourd’hui », a ainsi expliqué Georges-François Leclerc.

« Le meilleur antidote est d’intégrer le salarié dans l’entreprise suffisamment tôt pour lui apprendre les tours de magie de celui qui va partir à la retraite. Le meilleur antidote est l’apprentissage. »

Le projet inclut également une offre de logements : 109 studios pour les alternants ainsi que 47 logements familiaux du T2 au T4.

Au total, 84 millions d’euros sont injectés dans ce vaste projet :

  • CCI Nice Côte d’Azur 28,2 M€
  • Région Provence Alpes Côte d’Azur 24,4 M€
  • Habitat06 (l’opérateur immobilier du Département) 8,4 M€
  • Métropole Nice Côte d’Azur 3,7M€
  • Ville de Nice 700 000 euros
  • Département des Alpes-Maritimes 2,9M€
  • PIA (Programme Investissement d’Avenir) 15,3 M€
  • Etat (financement du logement social) 400 000 euros

 

Campuscci2

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *