#Actualite #AuvergneRhoneAlpes #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #AuvergneRhoneAlpes
Denys Bédarride
8 juillet 2015 Dernière mise à jour le Mercredi 8 Juillet 2015 à 08:07

Après 4 ans de procédure et un coût estimé entre 500 000 et 600 000 euros, Coatex en a enfin fini avec ses ennuis judiciaires.

Crédit photo: Arkema.fr

La société Coatex, filiale du groupe chimique Arkema remporte son procès contre l’Américain Elementis. Après 4 ans de procédure, le tribunal a enfin tranché. Les Américains estimaient que Coatex avait plagié l’un de leurs produits phares, et les avaient donc assignés en contrefaçon. 

Elementis avait en effet déposé un brevet en 1995 sur ce produit. Il fallait donc que l’entreprise française prouve qu’elle avait développé un procédé similaire avant 1995. Ce qui fut rendu possible grâce à Jean-Marc Suau, chef de laboratoire, qui a eu la rigueur de conserver les documents adéquats.

Heureusement, l’affaire se termine bien car un verdict inverse aurait été une catastrophe économique pour cette société basée à Genay au nord de Lyon. D’autant plus qu’elle emploie pas moins de 250 personnes et réalise un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros par an.

Lien: Coatex

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *