#Actualite #AuvergneRhoneAlpes #BuzzNews #Economie #Emploi #EmploiFormation #Entreprises #VieDesEntreprises #AuvergneRhoneAlpes
Charles Dos Santos
30 juillet 2016 Dernière mise à jour le Samedi 30 Juillet 2016 à 07:07

La décision était très attendue par les 19 employés de l’entreprise drômoise.

Et pour cause. Le Tribunal de Commerce de Romans a rendu sa décision ce lundi 18 juillet. Elle offre un sursis supplémentaire à l’entreprise. Mais pour combien de temps ?

Spécialisée dans la fabrication de machines textiles, peu auraient pariés il y a encore quelques jours sur une possible survie de l’entreprise Verdol

C’est pourtant en ce sens que le Tribunal de Commerce de Romans a rendu sa décision ce lundi 18 juillet en fin de journée.

Engluée dans de graves difficultés financières depuis plusieurs années, l’entreprise basée à Valence avait été racheté en 2012 par le groupe Reyes.

« Le tribunal n’a même pas compris pourquoi les dirigeants demandaient la cessation de paiement » a affirmé Alfonso Rodriguez , délégué CGT dans l’entreprise Verdol avant d’ajouter, craintif, qu’il « s’agit probablement d’une situation instable où l’on peut en fait reculer pour mieux sauter ».

L’inquiétude reste palpable chez les 19 salariés de l’entreprise. Et pour cause, depuis quelques semaines, ils sont tous au repos forcés. Les locaux sont totalement vides.

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *