Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
Méditerranée sur le
Twitter de @ecomnewsmed
NOUVELLE AQUITAINEACTUALITÉECONOMIECULTURE-SPORTAGENDAPHOTOS ET VIDÉOS
Ecomnews
Ecomnews

A PHP Error was encountered

Severity: Warning

Message: getimagesize(/uploads/illustration/divers/Foire_bordeaux_.jpg): failed to open stream: No such file or directory

Filename: views/article.php

Line Number: 51

75 75
04/05/2017 à 09:12
Du 20 au 28 mai prochain, la Foire Internationale ouvrira ses portes au Parc des Expositions de Bordeaux-L...

///   La Foire Internationale de Bordeaux 2017 aux couleurs américaines mais pour quelles retombées ?

par le

Du 20 au 28 mai prochain, la Foire Internationale ouvrira ses portes au Parc des Expositions de Bordeaux-Lac. Thème retenu cette année : « la Route 66, voyage au cœur de l’Amérique ». L’occasion pour Congrès et Expositions de Bordeaux (CEB) et les 1200 exposants qui seront présents de modifier leur approche clients.

Elle attire toujours ! L’année dernière, 215 000 visiteurs avaient arpenté les différents stands de la foire internationale. Un événement majeur pour la métropole bordelaise mais qui au fil des ans pourtant peine à se renouveler.

«
Le poids de cet évènement est primordial » constate Eric Dulong, président de Congrès et Expositions de Bordeaux. « Il a fallu organiser une foire qui bouge, qui soit insolite et nous nous sommes donner les moyens de nous redynamiser ! »

Avec un budget annuel de 5,5 millions d’euros et un investissement de 500 000 € en « plan média » (privilégiant l’affichage, la presse et le digital) pour une communication essentiellement néo-aquitaine. Congrès et Expositions de Bordeaux a mis le paquet en proposant 9 animations et 8 restaurants.

Le tout sur 200 000 m2 ! « 
On se doit d’accompagner nos exposants » déclare Frédéric Espugne-Darses, le directeur du pôle Production d’Evènements, rappelant la mise en place d’une plateforme pour « Bien Exposer ».

Retour sur investissements pour les exposants 

Avec un chiffre d’affaires de plus de 100 millions d’euros réalisé l’année dernière, les retombées économiques pour les différents secteurs d’activités représentés sont conséquentes. Mais cela s’organise !

« 
Il faut casser les codes du commerce traditionnel pour étonner les visiteurs » précise Frédéric Espugne-Darses.

« 
Les exposants doivent respecter une certaine scénographie, une sorte de partenariat de la mise en scène ». Car les visiteurs ont changé et leur manière d’acheter à évoluer.

Et pour encore mieux connaître ses clients potentiels, Congrès et Expositions de Bordeaux a donné accès aux données de sa page Facebook ! Du marketing gagnant-gagnant !

 Foire_bordeaux_


A lire aussi

0 commentaires SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.