Ecomnews - Adds
520 emplois francs à pourvoir pour les habitants des quartiers prioritaires de Haute-Garonne
Par Guillaume Bernard publié le 12 SEPT 2019 à 16:10
Lors de sa conférence de presse de rentrée, Etienne Guyot, préfet d’Occitanie est revenu, sur la santé économique de la Région. Il a ainsi rappelé que, depuis mai, la Haute-Garonne est pourvoyeuse d’emplois francs ce qui facilite l’embauche d’habitants des quartiers prioritaires de la ville.

Le dispositif d’aide à l’embauche mis en place en Île de France et dans quelques autres grandes villes françaises est arrivé depuis le mois de mai en Haute-Garonne.

600 postes sont à pourvoir dans tous les secteurs d’activité confondus, détaille Etienne Guyot, Préfet d’Occitanie et de Haute-Garonne, c’est un message adressé aux employeurs : les emplois francs existent, il faut s’en saisir car il en existe 600 à pourvoir et, pour l’heure, 80 ont été pourvues depuis le lancement”.

Le dispositif permet aux entreprises éligibles de bénéficier d’une prime à l’embauche en CDI (à hauteur de 5000 euros par an sur 3 ans) ou en CDD de plus de six mois (à hauteur de 2500 euros par an sur 2 ans).

L’insistance du Préfet sur cette nouvelle possibilité d’embauche témoigne de sa volonté d'accroître l’emploi dans une région plus touchée que la moyenne par le chômage.

Ainsi, Etienne Guyot souhaite améliorer l’apprentissage et la formation et faire remonter, le 31 octobre, un plan d’action sur ce point. Il désire par ailleurs développer le lien entre l’école et l’apprentissage pour que les scolaires découvrent davantage de métiers.

Le Préfet a souligné que la mesure était importante dans une région où le taux de pauvreté atteint plus de 17% contre 13% pour la moyenne nationale.

Il sera d’ailleurs du ressort du nouveau haut commissaire à la pauvreté -nouvelle fonction créée par le gouvernement - d’établir “un bilan global de la pauvreté dans la région”, en partenariat avec les collectivités, pour agir sur ses différentes facettes : problème d’accès à l’emploi mais aussi à l’éducation, au logement…

?id=PmlW8K4BpMnE5ULi6q2KGX8GPKT8NFhD

Amélioration des mobilités

C’est un des gros points à l’agenda du préfet au premier rang duquel on trouve les futurs LGV. Le préfet rappelle que le fait qu’elles soient citées dans la loi LOM est “un signal fort qui dit que ces lignes vont se réaliser”.

Etienne Guyot précise également qu’un amendement permet désormais de créer une société de financement permettant d’anticiper le chantier. Elles devraient donc voir le jour à horizon 2030-2035.

Les autres projets devant permettre de faciliter la mobilité en Occitanie sont notamment le téléphérique urbain sud permettant de relier l'Oncopole à l'université Paul Sabatier, dans la partie sud de l'agglomération toulousaine mais aussi la troisième ligne de métro toulousaine baptisée Toulouse Aerospace Express.

Sur ce projet, la commission d’enquête publique devrait rendre son rapport mi-septembre.

Ecomnews - Adds