Ecomnews - Adds
Gironde : Quel est l'effet de la crise sanitaire sur le nombre d'implantations d'entreprises en 2020 ?
Par Noémie Bouisset publié le 04 MAI 2021 à 09:26
La crise sanitaire a brusquement impacté le flux des implantations exogènes en France, notamment en Nouvelle Aquitaine, en 2020. Le bilan annuel par ADI Nouvelle Aquitaine, avec les partenaires locaux et Business France, recense et détaille les flux d’investissement. Le partenaire Invest in Bordeaux précise le profil des projets implantés en Gironde en 2020.

La gironde représente 39 % des décisions d’investissement de la Nouvelle Aquitaine pour 47 % des emplois annoncés. En 2020, 79 décisions d’implantations ont été recensées, dont 25 de la part d’entreprises à capitaux étrangers et 54 d’entreprises françaises ayant leur siège en dehors de la région. Cela représente une baisse de 35 % par rapport à 2019, année record en termes d’implantations exogènes.

Ces implantations ont généré le maintien ou la création de 2 154 emplois à 3 ans, soit une diminution de 56 % par rapport à 2019.

78 % des investissements en Gironde sont des créations de sites et 18 % seulement des extensions de sites existants (dont Tehtrys, Thermo Fisher ou encore Merck). Il faut noter que les principaux investisseurs en Gironde sont étrangers. Ils représentent, en 2020, 31 % des investissements. Les États Unis sont en tête avec 9 projets (275 emplois), puis suivent les Pays Bas (4 projets, 48 emplois) et l’Allemagne (3 projets, 48 emplois).

Les investissements français, eux, sont en baisse de 42 % (54 investissements en 2020, soit 1 590 emplois maintenus ou créés à 3 ans). Réduit également la taille moyenne des projets, passant de 39,6 emplois en 2019 à 27,2 en 2020.

Par ailleurs, la part des investissements localisés hors de la métropole de Bordeaux en Gironde augmentent. Elle représente 26,5 % du total des projets (soit 21 décisions d’investissement).

Les flux d’implantations selon les secteurs

Le premier secteur créateur d’emplois en Gironde en 2020 est le secteur des Logiciels et prestations informatiques. Il compte 12 décisions d’investissement devant générer 429 emplois. Il est suivi du secteur du Conseil, Ingénierie et Services opérationnels aux entreprises avec 19 projets (325 emplois).

La santé vient en 3e place (6 projets et 240 emplois), devant les secteurs de l’Energie, recyclage et autres services concédés (220 emplois avec essentiellement les 200 emplois du centre de R&D d’Automotive Cells Company), les services financiers (213 emplois) et l’agroalimentaire (168 emplois).

Source : Agence Invest in Bordeaux

Ecomnews - Adds