Ecomnews - Adds
Isère : Rossignol veut préserver son cœur d’activité sports d’hiver
Par Robert Fages publié le 28 SEPT 2020 à 10:21
Le Groupe lance un projet de redimensionnement industriel et de réduction des coûts pour assurer une croissance rentable.

Le Groupe Rossignol, installé à Saint-Jean-de-Moirans en Isère va faire l’objet d’un redimensionnement de son organisation industrielle sur l’activité sports d’hiver et d’une maîtrise des coûts de fonctionnement centraux.

Dernier grand acteur industriel du sport d’hiver en France et en Europe de l’ouest, Rossignol vise, à travers ces deux nouvelles orientations, présentées le 22 septembre dernier, à répondre à une évolution profonde du marché du ski.

Les équipementiers font face à une baisse significative des volumes d’année en année en raison du développement croissant de la location au détriment de la vente.

La baisse d’activité liée à la crise sanitaire mondiale a amplifié ce phénomène structurel de baisse de marché et a conduit à un repli des volumes d’environ -25% en 2020, avec beaucoup d’incertitudes sur la prochaine saison d’hiver.

Dans ce contexte le Groupe Rossignol a fait le choix de continuer à investir dans ses usines en France et dans l’ouest de l’Europe. La France, marché historique de Rossignol, est au coeur du dispositif industriel du Groupe qui investit 5 millions d'€ par an en moyenne, en particulier dans l’usine de Sallanches en Haute-Savoie.

Malgré sa politique d’investissements et la transformation de ses activités, le Groupe continue de faire face à un marché extrêmement tendu qui pèse sur sa rentabilité. Ses dirigeants ont décidé de poursuivre leurs efforts sur l’activité historique du Groupe pour adapter son organisation et ses usines aux besoins du marché du ski aujourd’hui.

« Ce projet de redimensionnement industriel et de réduction des coûts est indispensable pour permettre au Groupe d’assurer une croissance rentable, de rester un acteur majeur de l’industrie en France et de pérenniser son cœur d’activité sport d’hiver » souligne Bruno Cercley, président du Groupe Rossignol qui poursuit : « Le Groupe Rossignol se trouve également dans l’obligation d’adapter son outil industriel à la baisse structurelle des volumes sur l’activité sport d’hiver.

Il envisage ainsi de regrouper certaines productions à fort volume de skis sur son site ibérique d’Artés. Cela permettra de donner une vocation claire au site de Sallanches. Je réaffirme également la volonté du Groupe Rossignol de rester un acteur industriel en France et en Europe de l’Ouest ».

Le redimensionnement de l’activité ski occasionnerait la suppression de 92 postes sur les 1 310 que compte aujourd’hui le Groupe, ainsi que la création de 15 postes. Et Bruno Cercley de conclure :

« Nous sommes, pour des raisons historiques, attachés aux territoires où nos usines sont implantées et nous avons toujours eu le souci d’y maintenir une activité. Il y a dix ans, nous nous sommes battus pour donner un avenir industriel à l’usine de Sallanches. C’est ce que nous faisons encore aujourd’hui tout en assurant la compétitivité sur l’activité sports d’hiver »

Ecomnews - Adds