Ecomnews - Adds
Conseil de Territoire de Bazas : La solidarité est une de nos priorités !
Par Yannick Laborde publié le 18 NOV 2017 à 09:00
C’est sur le plus grand territoire, celui du Sud Gironde, terre du Président du Conseil départemental Jean-Luc Gleyze, que s’est tenu dans l’après-midi de ce 15 novembre, à Bazas, le 5ème Conseil de Territoire. Les échanges ont porté sur la solidarité, sur la mobilité et sur l’aide alimentaire

Dans ce territoire essentiellement agricole et rural, la part des plus de 55 ans représente 33%, pour une population de 130 000 habitants. La densité moyenne de la population est de 48,2 sur un territoire qui s’étend de Pessac-sur-Dordogne au nord jusqu’à Captieux au sud du département.

Un vaste secteur où les habitants sont parfois isolés et se retrouvent seuls face aux difficultés.

Et c’est pour réveiller les projets, susciter des incitatives de développement et d’entraide que les élus, les associations et des chefs d’entreprises se sont réunis pour apporter des solutions. « Nous réfléchissons à des projets alimentaires itinérants ainsi que sur la mobilité près d’entreprises et sur l’accessibilité au numérique » explique le Président et Conseiller départemental de ce canton, Jean-Luc Gleyze.

« Le secteur rural a besoin de service publique »

Avec 36 % des emplois salariés dans l’Administration publique sur son territoire, le Sud Gironde n’est pas dépourvu et isolé. Cependant beaucoup de personnes n’osent pas demander de l’aide et c’est pour prévenir et réduire la précarité, lutter contre l’isolement et le repli sur soi que Marie-Claude Jorquera, membre de l’association Aide Alimentaire du Réolais, est venue à ce conseil de territoire pour partager son expérience et informer.

« Notre association distribue de l’aide alimentaire à des personnes envoyées par les CCAS ; en venant, elles rompent leur isolement et cela permet de découvrir une réalité qui nous permet de mettre en place des dossiers d’aides ».

En coordonnant et en mettant à profit le foisonnement d’initiatives et d’acteurs en matière d’insertion et de développement économique (mission locale, PLIE, clubs d’entreprises, intercommunalité), les projets d’économie sociale et solidaire voient le jour, à l’instar de Fabrice Lantoine (ADAV33) et son projet de fédérer tous les acteurs de l’alimentaire locaux pour proposer au plus démunis d’aller soit chez certains commerçants à des tarifs compétitifs négociés, soit directement chez des producteurs locaux.

Sud-gironde
© Yannick Laborde

Ecomnews - Adds