Ecomnews - Adds
Conseil de Territoire des Hauts-de-Garonne : priorité à la mobilité et à la solidarité
Par Yannick Laborde publié le 02 DEC 2017 à 09:00
Ce 8ème Conseil de Territoire s’est tenu à Carignan-de-Bordeaux, sur la rive droite de Bordeaux. De la presqu’île d’Ambès aux portes du Créonnais, en passant par les villes de Lormont et de Cenon, les échanges et les projets ont notamment porté sur la solidarité et la mobilité

Plus de 800 projets déposés !

Initiatives, projets, actions, le Conseil Départemental de la Gironde veut développer ses territoires. Et ici comme ailleurs, il interviendra de plusieurs manières. Sur ces terres des Hauts-de-Garonne, plus de 800 projets ont été recensés !

Dans le détail, les "parcours de vie" (santé, petite enfance, famille, insertion) représentent 45 % des projets déposés ! 20 % pour le « Vivre-Ensemble » (culture, sports, patrimoine, loisirs) et 15 % concernent la capacité de développement (habitat, infrastructures, numérique).

A l’issu du processus, soit ces actions seront menées en propre ou pilotées par le Département, soit il y aura un soutien financier et technique (dossier examiné en commission permanente) soit un travail approfondi est encore à conduire.

Carignan_gironde_

© Yannick Laborde

Faciliter l’accès à la rocade bordelaise

« On n’en peut plus ! » Voilà le résumé des participants sur la mobilité. Bouchons quotidien, thrombose, saturation, les qualificatifs pleuvent. « Quand on écoute les habitants de ce territoire, le premier problème, ce sont les bouchons ! Les gens n’en peuvent plus et sont exaspérés de voir qu’il faut 1h30 /2h matin et soir pour se rendre au travail ! » déplore Anne-Laure Fabre-Nadler, Conseillère Départementale du Canton de Créon.

Que ce soit pour les échangeurs 22 (Bouliac) relié à la RD113, 24 (Fargues-Saint-Hilaire) avec la D936 ou 26 (Artigues-près-Bordeaux) pour la N89, le constat est le même : ça bloque !

Pour y remédier, le Département écoute et propose : « On va réaliser, soit des contournements (Fargues-Saint-Hilaire), soit sur l’existant (De Latresne à Bouliac, ndlr) une voie dédiée pour le covoiturage, les bus et les véhicules propres pour soulager le trafic » déclare Nicolas Pezas, Directeur des infrastructures du département de la Gironde.

Des solutions pour enfin respirer !

Ecomnews - Adds