Ecomnews - Adds
Aéroport de Montpellier : Quelles perspectives pour 2019 ?
Par Fiona Urbain publié le 19 FEVR 2019 à 09:22
Avec 1,8 million de passagers en 2018, l’aéroport de Montpellier a enregistré sa 6ème année de croissance consécutive. Emmanuel Brehmer, Président du Directoire de l’aéroport de Montpellier évoque le bilan 2018 et les perspectives 2019 au micro d’Ecomnews.

En 2018, 1,879 million de passagers ont transité par l'aéroport de Montpellier, ce qui représente 30 000 passagers de plus et un taux de croissance de +1,6% par rapport à 2017.

Il se classe à la 10ème place des aéroports français, hors Paris-Orly et Roissy. L'objectif est de passer la barre des deux millions en 2020 et d'atteindre les 2,5 millions de passagers dans les cinq ans.

?id=NOLpXMEAF9YaB5vcP53mR8kpEMvg4qVL70 millions d’investissements sur les 8 prochaines années

D'une surface de 5 500 m², le futur "Hall 2" dédié aux passagers des vols des compagnies low cost sera inauguré le 7 mai prochain. Il permettra à l'aéroport d'accueillir jusqu'à 2,5 millions de passagers par an (2 millions aujourd'hui) pour un investissement global de 14 millions d'euros porté intégralement par l'aéroport.

Un nouveau dépose-minute plus fluide et plus pratique sera aussi inauguré en mai. Il disposera de trois entrées indépendantes, tandis que les sorties seront mutualisées avec celles du parking P2 et du linéaire – soit 5 sorties au total. Jouxtant cette voie permettant un dépôt express, 27 places de stationnement seront installées.

?id=OgSqUJdihN85DsgLfzoCIZwYJS06aIGG

Les recettes extra-aéronautiques en progression

« Les recettes extra-aéronautiques sont en forte progression, c’est un choix stratégique de l’aéroport » explique Emmanuel Brehmer.

Ainsi, de nouveaux chantiers vont débuter, à commencer par 3 immeubles d’activités tertiaires qui accueilleront dès la fin 2019, 700 emplois du Crédit Agricole Technologies et Services. Mais aussi le chantier du siège de NG Promotion et celui du complexe hôtelier (Ibis Style et Ibis Budget) porté par la société Arrelia.

« Nous avons un rythme d’implantations foncières qui dépasse nos attentes puisque fin 2019 il nous restera seulement un terrain disponible ».

?id=QzWKvoRyW2Y65vfO72cBLdNGxJVH7qAY

La concurrence de Nîmes et Béziers

Ryanair a déplacé sa ligne vers Bruxelles-Charleroi à l'aéroport de Béziers Cap-d’Agde, ce qui fait de Montpellier l'un des trois aéroports français à ne pas avoir de lignes Ryanair.

Emmanuel Brehmer le regrette : « Ce n'est pas l’aéroport qui décide mais bien la compagnie », puis il rappelle que l’aéroport de Montpellier ne reçoit aucune subventions, contrairement à ceux de Nîmes et Béziers qui sont aidés à hauteur de 7 millions d'euros par an.

« L’aéroport attend des collectivités un soutien sur l’accessibilité, car nous avons des difficultés croissantes au niveau routier, et nous espérons avons plus de transports en communs. Mais ce que nous espérons surtout, c’est une politique touristique régionale plus forte, et des campagnes de communication qui nous aident à remplir les avions » assure Emmanuel Brehmer.

Une nouvelle ligne vers Moscou cet été

L'aéroport de Montpellier ouvre à partir du 2 juin une liaison avec Moscou assurée par la compagnie Ural Airlines à raison de trois vols par semaine : les mercredis, vendredis et dimanches. « Nous visons autant une clientèle du sud de France que des Russes de classe médiane » précise Emmanuel Brehmer.

?id=MGlN7CUtKCC7PnR3a487hMthr11WVLgN

© Photos : Aéroport Montpellier Méditerranée

Ecomnews - Adds