Ecomnews - Adds
Agglomération Ventoux Comtat Venaissin : Quels sont les grands axes du projet de territoire ?
Par Redaction publié le 30 SEPT 2020 à 08:15
Première femme présidente de la Cove, Jacqueline Bouyac a défini les grandes orientations de son mandat. Économie, environnement, mobilité, découvrez les grands axes de sa politique.

Relancer l'économie

Jacqueline Bouyac, la nouvelle présidente de l’intercommunalité a inscrit le développement économique au premier rang des priorités. Pour gérer l’urgence liée au Covid19, un fonds supplémentaire de 300 000 euros a été voté le 27 juillet dans le cadre du plan de relance économique de la CoVe.

L’élue entend aussi consolider la Provence Créative, la marque économique du territoire, tout en redynamisant les centres des villages avec un plan de revitalisation du commerce, et en réunissant les conditions propices à l’installation d’entreprises créatrices d’emplois.

Lancement d’un Plan Climat Air Energie

Deuxième axe d’actions, la transition écologique. Avec le réchauffement climatique, elle devient une urgence absolue. L’inflation du coût des énergies fossiles souligne l’évidence d’exploiter les solutions alternatives dont dispose le territoire, notamment dans la filière solaire.

Point positif, une première étape a déjà été franchie durant la mandature précédente avec le lancement d’un Plan Climat Air Energie. Devoir d’exemplarité oblige, le travail commencera par les bâtiments communaux avant de s’étendre à l’ensemble du bâti.

La mobilité est l’autre enjeu d’une transition écologique réussie avec la création de vraies pistes cyclables et l’encouragement au covoiturage par des mesures incitatives

Renforcement de la proximité

Depuis quelques années, la législation dépossède les communes de leurs compétences,les dotations de l’État diminuent, les nouvelles normes se multiplient et rendent les projets plus compliqués à mettre en œuvre.

A contre-courant de ce processus, la CoVe veut renforcer le pouvoir des maires et ses services, travailler au plus prés des services municipaux et de la population.

Une enveloppe de 25 000 euros à dépenser sur le mandat sera allouée à chacune d’entre elles pour financer un projet d’investissement ou boucler le plan de financement d’un aménagement de voirie ou de travaux sur du bâti communal.

Un nouveau fonds de concours verra le jour pour les aider à protéger, à mettre en valeur et à entretenir leur patrimoine.

« Les grandes orientations seront prises dans les séminaires dédiés, auxquels participeront les 25 maires qui pourront se faire accompagner par leur adjoint en charge du sujet concerné. Je redonnerai le pouvoir aux commissions pour s’approprier les projets et je resterai très à l’écoute. Ce fonctionnement sera inscrit dans la charte de gouvernance » explique Jacqueline Bouyac.

Ecomnews - Adds