Ecomnews - Adds
Aix en Provence : Hausse marquée sur les prix de l’immobilier
Par Fiona Urbain publié le 29 SEPT 2020 à 09:20
Dans quelles communes du Pays d’Aix devenir propriétaire coûte-t-il le plus et aussi le moins cher ? Découvrez les résultats de l’enquête menée par Se Loger.com

Territoire de la Métropole d’Aix-Marseille-Provence, le Pays d’Aix bénéficie dans sa globalité d’une forte attractivité mais présente toutefois de fortes disparités communales en termes de prix immobiliers.

D’après les annonces publiées sur le site SeLoger, dans le Pays d’Aix, les prix affichés oscillent entre 3 018 €/m² à Jouques et 5 240 €/m² à Aix-en-Provence. Toutes choses étant égales par ailleurs, l’écart de prix entre ces deux villes atteint pas moins de 73 % (5 240 - 3 018 / 3 018 x 100).

Le Pays d'Aix peut constituer un marché de report pour les personnes qui travaillent à Aix même. En effet, avec un prix au m2 de 5 240€, la capitale historique de la Provence reste une ville très chère. En s'éloignant un petit peu, les acquéreurs trouveront des biens avec des prix au m2 moins élevés et pourront ainsi augmenter leur surface et leurs critères." souligne Séverine Amate, porte parole du Groupe SeLoger.

Le Pays d’Aix ne connaît pas la crise !

Selon les données compilées par le site, une large majorité des communes du Pays d’Aix enregistrent une hausse du prix de leur immobilier. Il n’y a guère qu’à Bouc-Bel-Air (- 4 %), à Éguilles (- 7 %), à Gréasque (- 9 %) et à Peynier (- 7 %) que les prix des logements reculent.

Quant aux hausses les plus fortes, elles sont observées sur les prix - affichés - d’Aix-en-Provence et de Jouques (+ 10 %), des Pennes-Mirabeau et de Marseille (+ 11 %), de Pertuis, de Rousset et de Saint-Cannat (+ 13 %).

Des offres immobilières en net recul

Si le prix de l’immobilier est orienté à la hausse dans la plupart des communes du Pays d’Aix, il est toutefois intéressant de constater que l’offre de logements s'y restreint considérablement. Face à une demande qui, en dépit du durcissement des conditions d’octroi des crédits bancaires, continue d’augmenter, les stocks de logements s’épuisent, l’offre poursuit sa fonte et le marché immobilier se tend.

Ecomnews - Adds