Ecomnews - Adds
Akomca : Un forum à Toulouse pour créer des ponts entre l’Afrique et la France
Par Redaction publié le 23 AVR 2019 à 08:00
Ce 18 avril, entrepreneurs, représentants d’institutions, de collectivités et d’associations français et africains étaient réunis à Toulouse, pour le Forum Akomca, organisé en partenariat avec la Région Occitanie et auquel Ecomnews a participé.

L'Objectif de cette rencontre est de développer la coopération économique entre la France et les pays africains. « Nous devons construire des ponts, l’ouverture au monde est une chance, et non un risque », a assuré dès l’ouverture de l’événement Guillaume Cros, vice-président de la région. « Créons des synergies pour renforcer des liens », a de son côté appelé Jean-Claude Dardelet, représentant Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse.

Plusieurs ministres et de nombreux officiels étaient attendus à ce Forum, qui, pour sa troisième édition, mettait à l’honneur quatre pays d’Afrique : la Côte d’Ivoire, le Mali, le Burkina Faso et le Maroc. Mais plusieurs événements de dernière minute ont chamboulé le planning des interventions.

?id=ueRaMNeyUUcR99pl58Ca356ulY5DEBDr

D’une part, la crise institutionnelle au Mali (dépôt d’une motion de censure contre le gouvernement), a empêché la venue des représentants du pays. Un imprévu de taille a par ailleurs touché de plein fouet la délégation ivoirienne. En effet, les visas de 23 représentants, soit la moitié des participants ivoiriens attendus, ont été refusés. Ce qui a provoqué la colère des organisateurs.

« On le vit comme une injustice. Parmi les visas refusés, il y avait des chefs d’entreprises, des élus, ce ne sont pas des candidats à l’immigration ! s’insurge Pierre Mel, l’organisateur du forum, dénonçant des préjudices organisationnels et financiers. « Le consulat de France en Côte d’Ivoire est resté sur sa position. Il faut que ce genre d’abus cesse ! ».

?id=DW5SMt6aTr0rDqYuTAEjstrUeKi0L9Yb

Pour autant, de nombreuses personnalités avaient pu faire le déplacement pour assister aux différentes tables rondes. Ce jeudi, c’est l’agriculture et l’alimentation durables qui étaient au cœur des débats, avec une question de fond : comment doit évoluer le secteur en Afrique pour s’adapter à l’explosion démographique et au changement climatique ? Parmi les pistes évoquées, la spécialisation des agriculteurs, l’accès au financement pour les exploitations familiales ou encore la sécurisation du foncier.

Atelier théâtre, rencontres B to B, discussions autour de l’économie numérique, la journée a été riche et les discussions animées. Malgré les déconvenues, le pari initial de développer les liens entre les acteurs économiques des deux continents est donc bien tenu.

Ecomnews - Adds