Ecomnews - Adds
Alès : Comment Les Olivettes sont devenues un acteur important de l’économie sociale et solidaire
Par Denys Bédarride publié le 13 MARS 2020 à 09:47
Activité économique, encadrement et formation des salariés en situation de handicap : voilà les enjeux pour l’Association Les Olivettes, qui réalise un chiffre d’affaires d'un million d’€ sur le territoire alésien.

Avec 110 travailleurs handicapés dont 52 en hébergement, placés sous sa responsabilité, l’association Les Olivettes, à Alès, constitue une véritable force économique sur le bassin alésien.

Cet ESAT (Établissement ou Service d’aide par le travail), dirigé par Jean-Luc Granier, est aussi un formidable outil d’accompagnement et d’insertion pour les adultes handicapés.

Située dans le quartier de Clavières, cette structure présente des compétences multiples, allant de la sous-traitance industrielle à la production, en passant par les services aux entreprises ou aux particuliers.

Disposant de 2000 m2 d’ateliers, elle intervient dans le domaine de la ferronnerie, de la mécanique auto, mais aussi de la cartonnerie ou de la restauration avec son restaurant d’application, L’Arbousier. Elle est également sollicitée pour des travaux de blanchisserie (au centre hospitalier d’Alès) ou encore pour l’entretien d’espaces verts auprès des entreprises ou des particuliers.

Ainsi, des entreprises locales comme Arcadie, la Poterie de la Madeleine, Schneider Electric, Baurès, Lambertin ou Orange font appel aux services des salariés alésiens des Olivettes.

De l’apprenti à l’ouvrier qualifié

« Nos salariés arrivent avec le statut d’apprenti et finissent avec un diplôme d’ouvrier qualifié », souligne avec une certaine fierté le responsable de l’atelier ferronnerie.

Cette qualification, acquise dans les ateliers, est aussi l’une des missions confiées aux ESAT. Elle permet à ces salariés handicapés de prétendre au marché du travail et de s’ouvrir à une vie professionnelle et civile parfaitement intégrée.

L’économie solidaire représente, dans le bassin alésien, « pas moins de 500 entreprises et 5000 emplois », révèle Annick Le Lan, la directrice de l’agence de développement Alès Myriapolis.

Source Alès Myriapolis ©

Ecomnews - Adds