Ecomnews - Adds
Alès : Le Pôle mécanique Alès Cévennes fête ses 20 ans
Par Christol Léa publié le 03 JUIL 2019 à 12:00
Le Pôle mécanique d’Alès fête ses vingt ans d’existence. L’occasion de revenir sur l'histoire de cette idée un peu folle de Max Roustan, le maire de la ville et président de l'agglo. Aujourd'hui le Pôle est un succès avec une centaine d'entreprises pour 1000 emplois et il continue à se renouveler.

Situé à quelques kilomètres du centre-ville d’Alès, le Pôle Mécanique Alès Cévennes a soufflé ses 20 bougies le 30 juin dernier. Avec 200 000 visiteurs par an, 10 événements phares nationaux ou internationaux et 5 circuits, le Pôle mécanique booste l’économie de la région alésienne.

Un projet pensé en 1995

En 1995, Max Roustan, le maire de la ville, et son directeur des services, Christophe Rivenq, lancent un ambitieux projet : le Pôle mécanique Alès-Cévennes. Le but ? Redynamiser l’économie locale après la fermeture des mines qui employaient jusqu’à 25 000 personnes.

Le Fonds européen d’industrialisation du bassin alésien et l’État sont sollicités pour financer ce projet de 95 millions de francs. En 1999, le Pôle inaugure sa piste de karting. Aménagé au fil du temps, le site représente une piste unique en Europe. Il propose notamment une piste de vitesse, une piste de karting et un circuit rallye asphalte.

« Nous nous sommes battus pour ce Pôle Mécanique, une idée complètement folle à l'époque, et aujourd'hui c'est un succès » a expliqué Max Roustan.

« L’objectif était tout d’abord économique, mais nous voulions aussi changer l’image d’Alès ».

?id=pIxJ9tAa5RXkXIXVkZjWQOy6JNKAcE5y

Un booster de l'économie

Le site de 95 hectares accueille une centaine d’entreprises spécialisées, réparties sur 8 000 m² de locaux. Il a été la première pépinière d’entreprises de France construite autour d'un circuit. Il est désormais rentable et a permis la création de mille emplois directs et indirects. Cette réussite économique lui a permis d’être labellisé « Système Productif Local » depuis 2004 et ainsi d’être reconnu comme exemplaire par l’État.

La nécessité de se réinventer

« Depuis 10 ans, maintenant, nous avons décidé de nous réorienter vers la mobilité durable en accueillant les Rencontres Internationales des Véhicules Écologiques (RIVE), tous les deux ans en alternance avec Paris » a indiqué Christophe Rivenq, Directeur Général des Services Ville et Agglo d’Alès.

Les RIVE réunissent des personnalités internationales pour tester les nouveaux véhicules propres et faire le point sur les questions de mobilité. Le Ville compte profiter de ce virage écologique pour créer de l’activité autour de ces véhicules.

?id=5Hy893Xw3OCwGkMPlt0ZbxP8YQ3dOUHV

Ecomnews - Adds